Carte de dispersion du Loup en France

Cette carte est mise à jour régulièrement.

--> N'hésitez pas à vous abonner (gratuitement) à notre Newsletter | CLIQUEZ-ICI |

--> Mises à jour le 04/06/2017

      - Le département de la Somme est désormais placé "Sous surveillance"

Légende :


EN VERT : "Sous surveillance" : Départements avec présence aléatoire possible du canidé.

EN ROUGE : "Sous dispersion" : Départements où le canidé disperse avant de s'établir définitivement. ( 1 ou + )

EN ORANGE : "Sous flux de dispersion permanent" : Départements où le canidé est établi et se reproduit.

EN GRIS : "Sous dispersion probable" du loup gris européen d'origine allemande ( Canis lupus )

EN BLEU : Départements où l'absence du canidé est certaine.

Cliquez pour zoomer...



Vous êtes sur un MOBILE et vous ne voyez pas la Carte ? CLIQUEZ ICI POUR VOIR UNE IMAGE DE LA CARTE
Vous êtes sur un ORDINATEUR et vous ne voyez pas la Carte ? CLIQUEZ ICI POUR INSTALLER ADOBE FLASH PLAYER (Gratuit)

Annonces partenaires...


161 commentaires

  • Le loup va se disséminer partout en France. C’est une certitude et une question de temps. En ce déplaçant en France pendant les vacances, on se rend bien compte combien les campagnes sont peu peuplées. Une fois le loup implanté dans le limousin ou le quercy par exemple, ce sera difficile de le déloger. J’habite en campagne et il faudra faire avec!

  • Le loup commence à s’installer dans la région Est de la France et précède l’arrivée de la maladie de Lyme sur ces zones. Il serait intéressant de regarder sur du long terme si l’arrivée du Loup ne permettrait pas de réguler / stopper la disperstion et l’expansion de la maladie de Lyme.
    En effet, cette maladie affaiblit les grands herbivores (artrites, troubles neurologiques…) => Les individus touchées par cette maladie seront éventuellement plus victimes du loup que les autres, n’entreront donc moins en contact avec les autres membres du troupeau .=> la probabilité de transmission de la maladie s’en trouvera alors réduite.

    C’est d’autant plus intéressant que cette maladie touche de plus en plus l’homme occasionnant un coût de traitement de la maladie chronique facilement mesurable.
    => S’il y a bien une corrélation entre l’arrivée du loup et la diminution de la Maladie de Lyme (a voir sur du long terme), il sera alors possible d’établir et de mesurer l’impact positif du loup en terme écomique vs les couts engendrés par son arrivée (Assurance liées aux attaques sur les troupeaux…).

  • La question c’est pourquoi laisse t-on des organismes aussi subjectifs que certains pro-loups ou au contraire, comme c’est visiblement le cas sur ce site anti-loups s’occuper de l’information.
    Ne peut-on laisser les scientifiques, qui sont les plus objectifs et les mieux informés dans l’affaire s’exprimer ?

  • De Biasio Jérémie

    Bonsoir, désolée de vous déranger mais esque vous pensez qu’un jour les loups vont se reproduire dans le Loir et cher

  • Bonjour. Pourriez-vous nous détailler la différence entre les départements classés verts et ceux classés rouge ? Je vois qu’au fil des mois beaucoup de territoires passent en rouge mais peu en jaune (reproduction). Doit-on considérer un département rouge comme comptant en permanence des loups en dispersion ou non ? Comment analysez-vous le fait que « peu » de départements abritent des installations en meute ? Je vous remercie

    • bonjour, en vert, la présence aléatoire du loup est possible (forte suspicion de dispersion à confirmer).
      En rouge, la dispersion de Canis lupus lupus est une certitude. Le canidé a repris pied dans le département et nous suivons au mieux ses dispersions.
      Il est bien entendu qu’un canidé qui quitte un lieu et disperse sur un département voisin, n’implique pas un passage au vert du département quitté. Les flux de dispersions du loup sont constants, un loup est souvent suivi par un autre loup, de plus certaines dispersions en groupe existent, alors que le loup revient souvent sur ses pas avant de s’installer sur ses propres traces(passées). Plus l’ancienneté de la dispersion (classement en rouge) est élevée, plus la probabilité de la présence permanente du loup est forte. Plus le rouge est positionné à l’ouest, moins anciennes sont les dispersions.
      Il ne faut pas oublier que l’espèce est peu visible, méfiante et le loup connaît parfaitement la géographie des lieux qu’il a investi! Il se passe souvent 6 à 18 mois avant que la certitude de sa présence soit établie. Concernant les installations en meute (couleur orange), elles sont créditées si et seulement des indices probants confirment l’existence d’un groupe en nombre et ou la probabilité de reproductions ( exemple, témoignages répétés sur la présence de plusieurs individus + forte prédations sur domestiques+ dispersions en provenance des départements concernés). Il est bien entendu que l’Oncfs n’est pas en mesure de suivre les dispersions de canis lupus, tout comme l’ensemble des reproductions, faute de moyens techniques et humains! Certaines données sont parfois confirmées après 24 mois… et d’autres ne sont pas communiquées, quand le risque de braconnage est fort, pour différentes raisons.

  • Bonsoir, pourquoi rien n’ai actualisé sur votre site depuis quelques semaines?

  • Bonsoir, découverte d’excréments (attribués au loup) à Fouillouse 05, à quelques kilomètres de Sigoyer où une attaque a été signalée quelques jours plus tôt.

  • Bonjour, je fais un exposé sur la Bête du Gévaudan pour la fac, ce qui m’amène à décrire la présence des loups en France au XVIIIe siècle et leur disparition. Puis, là où ils sont rassemblés actuellement. Je voudrais savoir pour quelle période cette carte est-elle valable. (Période actuelle ou moderne?)

    Votre carte est très bien faite!
    Merci pour votre travail et votre réponse à venir.

    Cha

    • Bonjour « Cha », notre carte est valable pour la période actuelle. Elle est mise à jour en temps réel, dès que nous avons des infos sur la présence du loup en France. Merci pour votre visite sur notre site et bon courage pour votre exposé 🙂

  • Je vois le loup quasi-établi dans la Nièvre….. pas bête, le loup : très très faible densité humaine, et un peu d’élevage en plaine, beaucoup de rivières (donc encore plus de bouffe)….. et le Morvan pour le farniente et la tranquillité…… pas bête le loup…..Héhé…..

    • Le « quasi » n’est pas utile pour la Nièvre,ils sont plusieurs et établi, j’en ai maintenant la certitude. Ce qui est surprend plus c’est le faible taux d’attaques, rapportées sur domestiques?!! Mauvais signe!!

      • « Ce qui est le plus surprenant, c’est le faible nombre d’attaques » Pardon

      • Le Morvan a du gibier et des grands espaces forestiers, les loups présents doivent pouvoir y vivre sans avoir à s’attaquer aux domestiques, mais ça n’exclue pas le braconnage, bien sûr …..

  • Même si le loup est de retour dans les régions où il avait disparu, il a peu de chances d’y vivre en paix et protégé. Même s’il y a des chiens de grande taille laissés livrés à eux mêmes qui sont capables d’infliger de graves blessures – voire de tuer les ovins – le loup sera toujours désigné comme coupable idéal. Peut-on envisager que les quelques rares spécimens observés soient abattus et qu’il soit ensuite affirmé que le loup n’a jamais été observé dans ces régions? Personne n’en saurait rien. L’ours des Pyrénées, espèce jadis endémique, a totalement disparu et les réintroductions ne sont pas de cette souche, mais de Roumanie. Le loup subira le même sort. ça me paraît inévitable, en France en tout cas.

    • Le loup est très intelligent et il existe un point de non retour. Il y a sans doute 500 loups en France et leur nombre double tous les quatre ans: ils seront 1000 en 2020. Avec des taux d’augmentation de 20 à 25 %. En Bretagne, depuis 2013, il y a déjà eu des attaques sur des troupeaux par des prédateurs inconnus.

      • Foutaises , il n’y aura jamais trop de loups puisqu’ils régulent eux même leur population ils sont ultra territoriaux et ne tolèrent aucun intrus. L’espèce qui tue le plus de loup est le loup lui-même.
        De plus comme tout les prédateurs, leur nombre est fonction des ressources disponibles, jamais de surexploitation des ressources naturelles c’est IMPOSSIBLE! L’humain devrait peut être en prendre de la graine.
        Pour les ours des Pyrénées réintroduit, ils venaient de koceje en Slovènie dans les Carpates. Mon grand père venait de ce village avant de venir en France dans les années 1930. Il disait que gamin lorsqu’il gardait les animaux, vaches et moutons, tous étaient équipés de cloches et clochettes, si les tintements venaient à cesser, c’était signe de la présence d’un grand prédateur ours ou loup,les animaux domestiques ne bougeaient plus une oreille. Petite solution mais très efficace à l’époque selon lui.

        • tu généralises, il n’y a plusieurs niveaux de territorialité et ils existent des tolèrances, une zone vitale est organisée en sous secteur de chasse, de repos et de reproduction et de dispersion éventuellement, les déjections du loup sont placées de manière totalement différente en limite et dans la zone elle-même et chacun sait ce que ça veut dire! Dans les Vosges les clochettes n’ont pas fonctionné et pour cause il n’y avait pas de berger, un chevrier des alpes m’a expliqué que c’est le bruit des cloches qui l’avertissait qu’il se passait quelque chose, en cas de prédation! Alors que le cheptel n’était pas accompagné, le problème à l’époque a été réglé par le braconnage complet de l’espèce!

        • Le loup en meute, 8 en moyenne, a un territoire de 200 km2. C’est vrai que son pire ennemi, après l’homme est lui-même d’une autre meute gardant jalousement son territoire. Seulement, il ne faut pas oublier que le nombre de loups était de 20 000 en France au 18e siècle.

      • 1000 loups en 2020! Je ne pense pas! Pour connaître le nombre de canidés et sa reproduction réelle, il faudrait mettre en place des suivis beaucoup plus performant!Les taux de 25% sont fantaisistes, les reproductions multiples ne sont jamais détectées non plus, le braconnage cryptique n’est pas évalué non plus, le nombre de canidés en dispersion non plus, bref on tire du loup sans aucune donnée fiable de manière anarchique, sans évaluer les conséquences à court et moyen terme! Actuellement, depuis 2 ans, la population évolue lentement (5/6%?), c’est tout ce qu’il est possible de dire! Les dispersions sont nombreuses et la présence de Canis lupus dans la Vienne et la région parisienne remet évidemment en cause les données très approximatives de l’Oncfs et leur incapacité à anticiper et comprendre les dispersions du loup en France!

    • L’ours et le loup sont deux espèces totalement différentes en terme de biologie, ce n’est donc pas comparable!

  • Bonjour,
    Le 2 février, les chèvres de la voisine d’une amie qui habite à Plourin (petit village à 20 min à l’ouest de Brest) se sont fait attaquées tard le soir (il faisait nuit). Il s’agissait de chèvres alpines d’une cinquantaine de kilo avec des cornes de 36 cm. L’une d’elle a été très grièvement blessée au point qu’il a fallu l’euthanasier quant à l’autre, elle a été tuée (organes dévorés, tête emportée et retrouvée en partie mangée une trentaine de mètres plus loin). C’est mon amie qui m’a fait cette description car elle était avec sa voisine quand elles ont fait la macabre découverte. Avez vous une idée du coupable? Loup solitaire, chien divagant? Loup de Sibérie ayant échapper à la vigilance de son propriétaire?
    Merci

    • renard ou chien divagant. La Bretagne est très loin des aires de dispersion du loup, c’est en IDF et centre qu’on peut avoir un doute, pas en Bretagne.

    • Après avoir lu plusieurs sites spécialisés, les coupables sont sûrement des chiens divagants et un renard. Les chiens étant les tueurs et le renard prenant le rôle de l’opportuniste qui, trouvant la chèvre morte, a profité de l’occasion pour se nourrir.

    • venez juste a la peche dans les gorges du cians dans le 06 et vous avez de fortes chances decroiser un ou plusieurs loups meme en plein jour

  • le loup est il ds le Loiret déjà ?

    • Terry (@losdesperados75)

      Le Loup peut être partout , il y a des Loups solitaires et des Loups de passage…….qui traverse des villes, des forets, des autoroutes ,etc….
      Mais attention a ne pas confonde avec le chien beaucoup diront qu’ils savent faire la différence ….foutaise….
      j ai fais le teste avec des Bergers du type ancien encore très rare et très cher en France

  • Le 28/12, nous avons croisé deux loups sur l’autoroute, remontant à contresens….en Seine maritime. Il s’agissait d’un loup gris et d’un loup noir. Nous avons pensé qu’ils s’étaient éventuellement échappés d’un zoo ou de chez un particulier…

  • Jérémie De Biasio

    Bonjour a tous dans le Loir-et-Cher et dans le Loiret il y a jamais venue un loup dans ce Région ses prouver par l’ONCFS loup . A par si vous avez un truc pour me montré l’inverse sinon je crois a L’ONCFS.

  • Nous vivons au cœur des bois dans le Lot, en Bouriane plus précisément.
    Il y a deux ans, nous rentrions en voiture vers 1 heure du matin , c’était au printemps.
    Par un chemin vicinal , nous aperçumes un loup de belle taille qui visiblement essayait d’échapper à nos regard en s’enfonçant à vive allure dans les taillis.
    Estimant connaître assez bien la faune sauvage , nous sommes convaincus ne pas nous être mépris sur l’apparence de l’animal.
    Par ailleurs, un chasseur chevronné m’a affirmé en avoir vu avant nous dans les mêmes parages.
    Ainsi, votre carte de la dispersion du loup me conforte dans mes spéculations.
    Et venant de lire aux informations que sa présence avait été filmée en Aveyron, j’attends avec curiosité de l’apercevoir à nouveau dans le coin.
    Je profite de mon intervention pour poser une question à Mr Valérie : Avez vous eu d’autres témoignages émanants de notre région?

  • Saint Caprais 46

  • IL y a bien des renards, des martes, et des belettes dans Paris Intra-muros depuis toujours alors pourquoi pas des Loups. Cela ne fait penser à la trés belle chanson interprétée par Régiani : Les loups sont entrés dans Paris!

  • Je suis étonné par l’absence certaine sur votre carte de dispersion de l’espèce dans le département de la Moselle Dont une partie est couvert par les Vosges moyennes et par les Vosges du Nord.

    http://loractu.fr/moselle-est/6190-le-loup-repere-en-moselle-une-premiere.html

  • se peux t il que le loup arrivent dans les forêts de la Vienne ? vers Poitiers ? vers Châtellerault ?

    • oui bien sur . les derniers loups ont été chassé dans notre département . plus précisément dans le montmorillonnais , pays de brandes . mais il y a plein de milieux intéressants pouvant servir de niches écologiques au loup comme des vallées sinueuses, de grandes bois, beaucoup de gibiers (chevreuils, sangliers …), des zones rurales bien représentées aussi .de plus nous sommes en zone de dispersion et les loups sont assez bien implanté en Limousin .

  • Bonsoir,
    Je découvre sur la carte que le loup « disperse » en Loir-et-Cher mon département… Quelles sont les informations exactes ? Où, quand, comment ? Merci.

    • Bonsoir moi aussi j’habite dans le Loir-et-Cher et je veux le savoir parce que je cherche sur les journaux et je voix pas le résultat .

      • lol, c’est sûr tu ne risques pas de trouver une piste de loup dans les journaux, je te conseille les chemins forestiers bien dégagés, par temps de pluie..avec un mètre, un cahier à dessin, un mikado, un appareil photo, un crayon et une grosse recherche sur carte avant de sortir, sinon, retourne à ton journal…et continue à chercher…et ici le seul qui a droit d’écrire « je veux », c’est moi….quand tu rentres chez quelqu’un tu commences par dire « je veux »???

  • Bonjour à tous,
    J’espère que mon message ne va pas se retrouver noyé dans cet océan de messages pour ma part des plus inintéressants et que la discussion pourra se réorienter sur le loup et plus sur vos petites querelles 🙂
    J’ai tout de même lu attentivement le cours des échanges pour voir si mon précédent message (qui lui est passé à la trappe) avait trouvé réponse en vain. Heureusement, Dorian a soulevé la même interrogation que moi au sujet du loup au Pays basque. J’ai cru constater qu’il y a ici deux écoles. Celle de Mr Baillon qui s’appuie sur des données scientifiques et celle de ODL que je ne peux pas encore qualifier. Mr Baillon ayant répondu au message de Dorian en citant ses sources et je l’en remercie, je me demandais si ODL voudrait bien y répondre également en nous avançant son point de vue sur la présence du Loup au Pays basque. Ma question est donc celle-ci: quelle est la nature des données de Dendaletche et si Loup il y a, s’agit-il de la souche Ibérique où Italienne?
    Sans vouloir remettre sur le tapis le sujet de la fiabilité des sources, est ce que ODL pourrait me renseigner sur sa façon de valider les données dont ils disposent? Loin de moi l’idée de remettre en question la fiabilité de votre travail, je cherche juste à connaître votre façon de faire.

    • Bonjour Nicolas. Je répond pour ce qui me concerne. Cet écrit de Claude Dendalechte que je cite (mais il a surtout milité pour la défense de l’ours) est déjà ancien ! Ce que j’ai reproduit a donc primitivement été publié par lui en 1982 dans un article intitulé « Haro sur un faux loup, ou la nécessité des loups, lynx et ours fantomatiques » in Grande faune sauvage des montagnes d’Europe et écosystèmes d’altitude dans cette revue scientifique : Acta biologica montana no 1. Pau. 1982. Je ne sais pas si elle existe toujours. Il y a sans doute eu, depuis, d’autres données.. En cherchant rapidement j’ai trouvé cela : http://www.buvettedesalpages.be/2007/01/pyrenees_retour.html et ça http://www.pyrenees-pireneus.com/Faune/Loups/Europe/Espagne/Pays-Basque/2007-01-00-Loup-Pays-Basque-Espagnol-Gazette-des-Grands-Predateurs-N-22.pdf . Voilà de quoi réfléchir à la question et , peut-être, apporte des éléments nouveaux ! Surtout s’ils sont récents, ce qui serait plus intéressant que les données anciennes… Bonnes recherches !

      • Merci Jacques pour votre réponse. J’ai lu attentivement les articles des liens que vous m’avez envoyé. Intéressant. Pour en avoir le coeur net, j’ai également contacté l’ONCFS Béarn et Pays basque. Leur discours est clair, pas de loup sur le secteur.

        • autant demander à un aveugle si il a vu le lupus, il faut reprendre le téléphone et leur demander:
           » Combien avez-vous fait de sortie sur le loup en 2016″ Réponse probable: « Aucune » vous confirmerez surement!

        • tu fais ce que tu veux…jamais vu de lupus dans les champs non plus, donc…nous sommes deux!

        • de fait autant demander à un aveugle si il a vu un lupus, la bonne question est la suivante, concernant l’oncfs:
          « Combien de sortie loup effectuée en 2016 sur le Béarn? » Réponse probable: « Aucune »…Moi je dispose d’indices , et j’attends de nouveaux indices…pour 2017….idem sur la région parisienne ou un observateur averti a pisté aujourd’hui, idem en Vienne et ailleurs…et idem demain en Alsace ou j’aurai à faire également….Et croire que le discours de l’Office est clair, c’est presque amusant…Franchement, ce n’est pas sérieux! Pour le reste, tu prends ou tu laisses, nous n’avons rien à vendre. Commence par lire quelques dossiers ; certains font plus de 100 pages, après nous reviendrons sur tout ça.

          un petit dossier: http://www.observatoireduloup.fr/2016/04/01/classification-donnees-de-loncfs-fiables/

          • Ma question est restée sans réponse claire de ta part (oui apparemment on se tutoie ici) c’est pourquoi j’ai demandé à l’ONCFS. Tes dossiers, articles de presse et pas mal d’autres documentations sur ce que tu dis et qui tu es aussi j’en ai lu un bon paquet.
            Je cherchais à savoir si une preuve fiable pouvait m’être apportée sur la présence du loup au Pays baque et pas dans la région parisienne, le Béarn ou je ne sais où. Comme à chaque fois qu’on te demande une source tu restes évasif voir devient agressif. Alors que je ne fais que poser une question!
            J’imagine, encore une fois, que si je te demande de quels types d’indices tu disposes pour ce qui est de la présence du loup au Pays basque tu me diras d’attendre de voir. De mon côté, même si je parcoure les montagnes basques toutes les semaines, aucun indice du loup, même si je fréquente dans le cadre de mon travail un grand nombre d’éleveurs, aucune attaque alors permets moi de douter et donc me renseigner. Quand j’ai eu l’ONCFS au téléphone ils m’ont répondu eux et même si leur réponse ne te convient pas je la prends parce que c’est une réponse. Alors comme tu dis dans ton précédent message, « je prends ou je laisse » j’ai pris l’ONC et mes propres observations et comme on ne peut rien tirer de ton site si ce n’est des messages pas franchement sympathiques, je laisse.

        • Quand on va sur le lien (Espagne et Pyrénées) on tombe sur un site écrit en japonais !!!

    • Les sources ne sont jamais citées, tu suis les observations et tu attends la suite des événements…en attendant, tu peux lire les anciens dossiers et comparer avec la situation actuelle, ça va te donner de quoi moudre, et en plus tu peux passer directement sur le terrain et faire remonter tes infos, en privé! si la réponse ne te convient pas, cherches en une autre ailleurs, l’important , c’est la prise de conscience que si le lupus reste invisible, il prend du plomb, et encore qu’il ne faut jamais douter de l’invisible, surtout quand il est organisé…. Les faits parlent et vont parler d’eux-mêmes en 2017…Patience!

  • La critique est constructive et elle est pour le bien commun. Elle n’a aucun but à vouloir discréditer ou manquer de respect aux bénévoles. Bien aux contraire ! Par contre l’invective nuit franchement à la qualité des échanges.
    Ce site vaut mieux que cela, malgré la participation dans les échanges de spécialistes et de rédacteurs qui ont de la bouteille sur le sujet qui rendent ce site cohésif et instructif et à qui tu te permet de donner des leçons et de manquer de respect SOLIDIUS. Et cela vient parler de courtoisie après…

    • Dit moi a qu’elle spécialiste j’ai pus manquer de respect ? moi je ne vois pas je ne répond qu’a toi et Monsieur Baillon. Vous êtes la et critiquer vos commentaire le prouves donc voila. Maintenant oui ce site mérite mieux et pas des commentaires comme sa. J’ai juste pris leur partie maintenant les gens mécontent c’est comme sa notre pays est fait de gens qui ce plaignent ou critique sans cesse ce qui le gâché mais bon on ne peut pas changer la réputation de tout un pays…

  • Les deux critiques du site qui ont besoin d’être assisté pour comprendre certaine chose simple. Pourtant on m’a toujours dit GOOGLE est ton amis et c’est vrai tu tape un mots voir plusieurs mots clé et ta des sites qui tombes… Magie Du père noël.. Lol

    Bon Jacques Bouillon désolés je n’est jamais été bon en cours de Français je ne le cache jamais on a tous des défaut.

    Votre problème c’est d’être venu demandez un renseignement, pour finir enfin par critiquer le travail de bénévoles ce qui est malhonnête et pas courtois. Après on ma toujours dit vaut mieux s’en prendre plein la gueule que plein le cul sa fait moins mal. C’est pour sa que je vous en est foutu plein, car vous le mérité et comme toute mauvaise critique mérite salaire. Il a été donné dans le respect bien sur car c’est important aussi.

    Maintenant vous voulez savoir si des loup rode près de chez vous allez en forêt et enfoncer vous dedans bien sur avec un GPS sa serait bête de vous perdre. Et vous tomberez peut être sur eux de toute manière ils auront plus peur de vous a moins qu’il sentent leur petit en danger alors la prenez le kevlar de coup car la belle carotide va sauter..

    Sur ceux amicalement et aimons les loups c’est ce qui importe.

    Après moi l’éclaircissement que j’aimerais sur ce site, c’est sont-il la juste pour les répertorier ? pour ensuite les protéger ? ou plutôt finir par les tuer ? sa c’est ma grosse question

  • à Dorian : on ne peut pas changer le cerveau des gens, donc il faut faire avec. Mais  » bon t’en pis  » comme dirait Solidius qui a décidément une orthographe un peu molle.. A ne pas confondre avec Bontempi qui est une marque de synthétiseurs.. 🙂

  • Malheureusement SOLIDIUS, tout le monde n’a pas le privilège d’avoir ton cerveau et ton bagage de connaissance… Et oui, faut penser collectif de temps en temps, avoir une vision globale…se mettre dans la tête des autres, à la portée des autres… Je sais que cela peut être un réflexe difficile pour des individus de ton espèce.

    Ce n’est pas un site fermé entre spécialistes du loup que je sache ? C’est un site pour alerter, informer le public.

    Tu me donnes l’occasion de constater une fois de plus que ton invective n’a d’égale que ta bêtise…

  • « Le « système d’analyses, de recoupements et d’investigations » qui est le tien est sans doute un outil qui pourrait être utile sauf que personne n’est en mesure de l’apprécier puisqu’on n’en connaît rien.. Quand tu dis « le loup est présent dans tel ou tel département » tu demandes que l’on te croie sur parole. Personne ne peut raisonnablement fonctionner comme ça.  » : Je partage tout à fait votre point de vue Jacques B.

    Je rajouterai que cela mettrait en valeur le travail des équipes bénévoles que d’expliquer le fruit de leurs recherches, expliquer les méthodes employées, expliquer les résultats probants ou non, etc… C’est de la transparence.
    Diffuser des cartes avec des niveaux de vigilance comme à la météo, sans donner d’explications, cela à pour effet de provoquer de l’inquiétude ou de l’incompréhension comme l’exprime Jacques Baillon. Puis il y a un devoir de responsabilité, il faut donner une explication solide à ce que l’on avance au public.
    C’est mon avis simplement. Je ne voudrais pas donner de leçons à qui que ce soit, et j’éprouve du respect et de l’admiration pour les travaux de l’ODL, sincèrement. Encore faut-il pouvoir les apprécier à leur juste valeur.

    • Dorian S. Pas besoin d’en connaitre beaucoup juste d’avoir un cerveau, bon malgré certaine évolution scientifique on est pas capable de t’en greffer un meilleur…

      D’après vous comment il recherchent les loups ???

      Témoignage (garde forestier, chasseur, passant). Personne l’ayant aperçu, animaux mort détecter avec morsure au coup voir d’autre aspect que je ne connais pas.. Ensuite c’est du pistage et du ramassage d’indice, excrément, poil, Trace d’empreinte, direction du loup ou de la meute, leur nombre qui peut être déterminer par le nombre d’empreinte, l’age des loup si il y a des adulte ou des louveteau grâce a la taille des empreinte. Après sa c’est de la déductions a moins de les pister et de les trouver ils pourront juste suivre leur direction avec des indices trouver; Je dirais qu’un bon pisteur déterminera la distance, si y a des vieux loup par rapport la vitesse de déplacement, ou si il se sont poser dans la région en croisant des infos comme quantité de la nourriture dans la région, si la zone est favorable a la reproduction…

      Je ne suis pas chasseur, ni pisteur mais en tout cas c’est comme sa que je ferais si je l’était donc toute mes infos ne sont que des déductions après fonctionnement de mon cerveau..

      Sur ce amicaiement

    • tu ne comprends comment nous travaillons, toutes les données sont stockées, depuis parfois plus de 5 ans, et il arrive de recouper des éléments 2 ans, voire plus, après un faits précis….par d’autres éléments précis, et on n’est pas là pour la gloriole, on s’en fiche lol…tu veux pister: tu prends des cartes avec des indices de présence, tu prépares ton parcours, et tu cibles les lieux probables ou tu peux éventuellement trouver une piste….ensuite tu prends les métrés, tu fais des images, des croquis, de la piste, des voies et des empreintes, voire un moulage si cela t’amuses…moi je ne suis pas fétichiste! Quant au vieux loup qui traîne la patte je ne l’ai jamais rencontré!

  • Les crottes traînent dans les frigos pendant combien de temps: 2 ans, ce n’est surement pas avec 250 substrats retenus chaque année que tu peux sérieusement travailler sur l’Adn et tu ne connais rien de nos investigations, globalement, Et je te confirme que les modèles de l’Office minimisent les chiffres d’environ 40%, tu vas me confirmer que c’est du travail hautement scientifique. Par contre tu bavardes beaucoup, et tu en profites pour placer quelques commentaires concernant tes écrits d’historien, qui sont tout à fait intéressants, toutefois, si tu veux que cela dure, tu devrais prendre du recul: les faits parlent d’eux mêmes en ce qui nous concerne, ce qui, bien entendu, a fait notre succès, tout à fait modeste par ailleurs! Si tu ne comprends pas nos systèmes d’analyses, de recoupements et d’investigations sur le terrain, ce n’est pas grave, mais si tu continues à cracher dans la soupe…tu seras définitivement privé de dessert! Tu vois ce que je veux dire? Toutes mes salutations à Ferus…. Je suis déjà intervenu pour que tu ne soit pas « scruisé » par certains de mes contacts qui n’attendent que cela et ils sont nombreux! Un homme averti en vaut deux! Bonne soirée Jacques.

  • Dorian, dans mon article précédent j’ai fait une faute de frappe. Il fallait lire :  » Les plus fiables semblent être celles de Gérard Caussimont (1981 en Soule) » et pas 191… L’info vient d’un journal local : Le Miroir de la Soule du 10 janvier 1981 et a été reprise par Gérard Caussimont dans son article sur le loup en Navarre. Elle a également été citée par François de Beaufort dans sa thèse de 1982. Il s’agit de Larrau, petite commune des Pyrénées atlantiques adossée à la frontière espagnole. Ces deux sources , Caussimont et de Beaufort, sont quand même des gages de sérieux. Après il est impossible de porter un jugement quelconque sur le fait que l’Observatoire du loup ait colorié « en rouge » ce département puisqu’il n’y a aucune précision qui alimente cette affirmation. Je préfère nettement que l’on utilise le terme d’hypothèse, comme vous le faites avec votre hurlement entendu a Trie sur Baïse… C’est plus honnête. Vous ne dites pas que c’était un loup, vous ne dites pas que c’en était pas un, vous dites ce que vous avez pensé et pourquoi. C’est bien. La technique de l’ONCFS qui consiste à ne valider vraiment une présence de loup qu’après récolte d’indices ADN est forcément une approche beaucoup plus fiable que celle de s’appuyer sur des suppositions ou des rumeurs surtout quand on ne peut rien dire de plus que d’affirmer sans donner d’explications. Evidemment c’est parfois un peu frustrant car il faut attendre longtemps, certaines analyses peuvent ne rien prouver . On est aussi en droit de s’interroger sur la volonté d’être transparents de l’administration, des préfectures, ou des administrations de l’environnement à cause des polémiques infernales et stériles que déclenche immédiatement une arrivée de loup dans une région nouvelle..

  • Oui vous avez raison Jacques ! (au moins je ne ferai plus l’erreur sur votre patronyme 😉 ).

    Cela dit, en regardant la dernière carte de dispersion, on se rend compte que les Pyrénées.Atlantiques sont en rouge, et à en croire le commentaire de Monsieur Valérie plus haut, il ne s’agirait pas de loups ibériques par le couloir de la Soule. N’ayant pas de précisions sur les relevés d’indices dans ce département (à tort ou a raison), on peut penser que c’est une infiltration d’italicus dans les confins du Béarn par le Gers ou les plateaux des Hautes Pyrénées. J’aime bien y aller de ma petite théorie !

    D’ailleurs je soupçonne la présence du loup du coté de Lannemezan depuis au moins 2012. Cette année là, je buvais un verre en début de soirée dans le jardin d’un camarade à Trie-sur-Baïse, et avec mes copains nous avons entendu le fameux houhouuuuuuuuuuuu au loin. Nous nous sommes tous regardés abasourdis pensant à la même chose. Franchement cela ne faisait pas penser à un chien… mais à l’époque l’idée que le loup pouvait être du coté de Lannemezan m’a vite fait balayer cette hypothèse dans ma tête, mais j’en étais intimement convaincu…C’était un loup !

    Pourtant un an plus tard, j’apprenais que pas trés loin de là, un loup à été photographié par un fermier aux confins ouest du Gers !! Soudain le souvenir de ce hurlement a refait surface.

  • Dorian, moi, c’est Baillon, Bouillon ça fait un peu royco minut soup 🙂 Sinon, la question est bonne : pourquoi le loup ibérique n’ t-il pas encore traversé les Pyrénées, ou seulement accidentellement ? Personne n’en sait rien. On en est réduit aux hypothèses ! Certains mettent ça sur le dos du « tir de barrage » (chasse) qui aurait lieu en Espagne.. mais en fait ceux qui défendent cette hypothèse ne sont pas non plus en mesure de le prouver.. Il faudrait sans doute que biologistes espagnols et français travaillent ensemble sur cette question mais ça, c’est un voeu pieu. Les études sur le loup, à ma connaissance, n’existent pas pour ce genre de problématique. Dommage.. mais il faut faire avec.

  • J.Bouillon, merci pour vos précisions et pour le lien de votre ouvrage, effectivement cela m’intéresse. 191 témoignages en Soule, depuis 1935, cela me parait important.
    Effectivement, la vaste foret d’Iraty serait un foyer, ou du moins un couloir de passage lorsque les loups ibériques quittant la meute, poussent vers d’autres horizons. Il faut noter, que la route qui mène sur les hauteurs a été crée dans les années 60.
    Ce qui me trouble, c ‘est pourquoi depuis le temps n’y a t’il pas eu une meute qui aurait émigrée ou fait une percée dans la vallée de Larrau ? Ou qu’il n’y ai pas d’avantage de loups ibériques en France depuis le temps ?! Il y a une zone d’ombre…

  • SOLIDIUS, vous faite les questions et les réponses. En vous lisant j’ai l’impression d’être un anti-écolo primaire ! Ai-je dit que les animaux sauvages n’ont pas leur place ? C’est incroyable…
    Je dit que les ongulés sont en surnombre et causent des dégâts…en premier lieu sur la foret elle-même ! Et c’est donc une menace pour la régénération des forets ! Donc le retour du loup est une aubaine pour rééquilibrer la faune. Vous pouvez l’entendre cela ?
    Et les connards dont vous parlez, le sont parce que ils ne pensent pas comme vous ? Personnellement, je ne suis pas sectaire, et peux comprendre la colère de certains qui dépendent de leurs troupeaux pour remplir leur frigo, et qui ne sont pas préparés aux retour de ce prédateur et qui sont laissés pour compte !! Mon Dieu, je crois que je vais être catalogué « anti-loup » pourtant je fais parti de ceux qui se passionne pour cet animal et qui estime qu’il a toute sa place dans notre pays et que chacun devra faire des effort en particulier les bergers. Mais je ne supporte pas l’omerta dès que l’on soulève les problèmes qu’il y a et qu’il peut y avoir le concernant, de la part de gens qui sont fermés dés que l’on ne pense pas comme eux ! Et qui idéalise, car leur passion a pris l’avantage sur leur raison.

    • Quand je disait il y a des connard je ne parlais pas de toi déjà… Mais bon t’en pis.. oui qu’il reviennent il est une aubaine. Que les animaux empêche la forêt de repousser devient aussi un problème humain nous détruisons nous même la nature pour notre propre profit.. Ce problème est un tout et la faute un peut de tous.

      Je ne te cataloguerais pas du tout car il n’y a pas lieu de le faire j’ai assez de recule pour pour ne pas avoir a le faire tu est rester correct dans ton dernier message j’aurais espérer que tu le reste. Je ne fait pas de question réponse non plus je pose les question a vous de vous remettre en question et d’essayer d’y répondre. pour toute chose il y a une cause a effet et l’homme est la cause de beaucoup de chose juste besoin de regarder comment on s’entretue pour le comprendre…

      et pour finir l’argent est encore plus la cause de tout, car elle pousse l’être humain a tuer, pour revendre. du coup on fait disparaitre des races entière pour notre propre bonheur..

      Mouais je comprend pas qu’il y est pas plus de personne révolté de voir tout sa… et nos gouvernement n’en sont pas du tout innocent. Quand un maire donne l’autorisation abattre des loup car il tu le gagne pain de l’homme. Au lieu de prendre des mesures pour protéger ce gagne pain..

      • moi je de comprend et je pense que les humains sont plus en plus fou à part ce qui vit dans la nature et qui vivent crase a la dame nature, et je suis comme vous quand il y a des espèce qui sont en voie de disparition et qu’on continue a les massacré ses vraiment honteux. Et je ne sais pas comment je peux faire pour les protéger.

    • Je ne vois pas en quoi les ongulés détruisent la forêt .Par contre ce qui est visible ce sont les destructions occasionnées et régulières des gens travaillant pour et dans les forêts et qui laissent de vrais cimetières chez nous en forêt d Orléans . Détruisant les vieux arbres et tout un ecosysteme
      Les ongulés ont bons dos. ..

  • Bonjour,
    Le département des Pyrénées Atlantiques est identifié sur votre carte comme zone « EN ROUGE : « Départements sous dispersion ». Aussi, sur le site web « Le loup en France », une donnée localisée sur le Pays basque cite Claude Dendaletche renseignant des incursions du loup ibérique sur ce même territoire. Cette citation viendrait de votre organisme. J’ai donc là deux questions à vous poser.
    – des données fiables attestant de la présence du loup sur le département et le pays basque existent-elles? Si tel est le cas, comment pourrai-je me les procurer?
    – est ce qu’il s’agit du loup ibérique ou celui des Alpes? (s’il y a loup)
    Merci d’avance pour votre réponse.

  • bien sûr l’histoire du Mercantour, c’est de l’enfumage médiatique, le loup disperse depuis le début des années 1980.

  • A regarder la carte publiée avec cet article, il y aurait déjà des loups dans le Loiret, le Cher… bref dans quasiment toute la région Centre. Pourtant, aucun grand média – à ma connaissance – n’en parle y compris au niveau régional. Cette carte est t-elle vraiment fiable ?! 🙂

    • Après pourquoi les média en parlerais ? pour créer une panique chez les éleveurs ? ou alors tenter les chasseur a les tuer pour le plaisir de ce la péter ? Moi je dit qu’il font bien de ce taire et faut que sa reste comme sa. C’est un animal qui a le droit de reprendre sa place la ou elle est. Beaucoup on déjà prouver que c’était pas des animaux si dangereux. Même si faut quand même s’en méfier. Car un animal sauvage aura toujours un comportement imprévisible. C’est pour sa qu’il est conseiller de pas leur tourner le dos déjà pour ne pas les tenter. Pour le reste je dirais et sa j’en suis pas sur car c’est ma propre déduction et surtout analyse personnel. j’ai vue sa dans une émission sur le loup c’est de s’assoir pour être a leur hauteur. Après sa c’est quelques chose que j’ai pu tester avec des animaux domestique chien ou chat mais marche plus avec le chien quand celui ci est méfiant sa le rassure il se sens moins agresser par la posture devant lui. Après aussi penser que les animaux sauvage on des sens beaucoup plus développé ouïe, odorat. Le fait d’avoir peur est ressenti, le stress, et tout sentiment qui pourrais sentir négatif. Après je dirais que l’être humain prend leur nourriture, on chasse beaucoup trop du coup il migrent.

      Pour te donner un exemple y a tellement de moins en moins d’animaux en forêt que les Renard chassent les poules dans les jardins près de chez moi en pleine ville. 7 poule tuer la nuit dernière bon une forêt est a proximité mais il doit faire un bout de chemins pour traverser.

      SI ces animaux ce rapproche c’est pas pour rien.

      Ma mère ma dit il y a peut que 32 loup devait être tuer dans une region lasquel elle ne sait plus car il s’attaque au bétaille des éleveur. Il parait que les loup sont maigre de chez maigre. Maintenant faut ce poser la question pourquoi il son maigre. Ne pas oublier que comme nous humains il ont des petit et qu’il faut les nourire. Que ferait-ont si notre enfant crevais de fin et qu’ont avait de la viande dispo en face de sois ?

      Tout sa reste a Méditer l’être humain peut encore ce racheter.

      • Si les loups du Loiret sont « maigres de chez maigre » comme dit Solidius dans son excellent message, ça veut dire que ce ne sont pas de vrais loups mais des ombres chinoises.. ça ne m’étonne pas de cette bestiole invisible pour tous (sauf pour l’Observatoire du loup ! ). Allez, bonnes fêtes quand même.. 🙂

        • Lol je vois que des connards règne sur tout les site web qu’il peut exister ou plutôt qu’il prospère des qu’on opposent une idée qui ne leur plais pas… J’ai jamais parler du Loiret j’ai jamais dit que j’étais sur de cette infos mais qu’on me l’avait dit.. Je porte des lunette si vous voulez je vous les prêtes.. Après un loup maigre qui crèvent de fin sa ne peut exister d’après vous pourtant cela existe… Oui les chasseur, chassent trop sinon certaine race d’animaux ne serait pas en voie de disparition.. Actuellement une autre race vient d’être nommée en voie de disparation c’est les girafes magnifique Bien jouer au chasseur braconnier il doivent sentir leur bourse et leur couille bien pleine avec leur beau fusil a tuer des animaux sans défenses..
          Vous êtes peut être chasseur voila votre réactions… pour moi les chasseurs son des hommes sans couille.. qu’il chassent au couteau comme nos ancêtre ou les indien a l’époque la vous pourrez vous la péter sur les réseau sociaux en attendant vous n’êtes que de la merde.

          Pour Dorian S:
          Les gens ce plaignent des dégats pourtant ces animaux était la avant nous non ? on leur a pris leur terre non ? et parfois leur nourriture non ? ne pensez vous pas que c’est normal d’en voir sur nos route ? Au lieu de les chasser ne pensez vous pas qu’il y aurais d’autre solution ? Un certain pays a créer exprès des pont au dessus des autoroutes pour que les animaux puissent traverser et vivre normalement.. Ne peut-ont pas faire pareille ? non nos politicien sont trop occuper pour endormir nos cerveau et voler notre argent.. Il y a toujours des alternative oui le loup peut cohabité si il a de quoi ce nourrir. Du peut que je sais il n’attaque pas l’homme a moins d’y être obliger. Avec le temps c’est un animal qui pourrait être de moins en moins craintif sa reste l’ancêtre de tout vos chien après tout.

          Il y a plein de chose sur lesquels les gens devrait réfléchir.. Un animal qui migrent n’a t-il pas pour raison le manque de nourriture ? ou peut être ce sens t-il en danger et obliger de migrer autre part. les animaux sauvage ne font rien sans raisons ils ont des sens plus développé que l’humain des sens qu’on ne disposeras jamais. Car l’être humains est trop orgueilleux et ce sens trop puissant et supérieur aux autres pour avoir un aussi bon discernement que ces animaux.

          Certain devrait prendre exemple sur eux, les observer et les comprendre au lieu de ne penser qu’a les tuer.

          Sur ceux bonne fête de fin d’année même si je pense que certain vont sortir le fusil pour m’abbatre pour tout ce que j’ai dit y a que comme sa que nous fonctionnons non ?

      • Je ne suis pas sur qu’il y est de moins en moins d’animaux en forêt. D’ailleurs le retour du loup est considéré comme une auébaine par beaucoup de gens qui se plaignent des dégâts imputés aux ongulés sauvages qui sont de plus en plus nombreux.
        Et si le loup prospère, c’est bien qu’il a une place a se faire sur la chaine alimentaire et dans nos forêt, qui prospèrent également ! Bref ce n’est pas de cela sur lequel je voulais rebondir mais sur le renard que vous évoquez dans votre commentaire…
        Le renard s’est toujours adapté aux villes et ce de plus en plus puisque vous le savez, il y a de plus en plus de forets péri voire intra-urbaine. 10 000 renards dans les rues de Londres ! Ils fouillent les poubelles, vont dans les jardins et s’adaptent aux humains, les craignent de moins en moins… Bref, vous voyez où je veux en venir, et cela soulève une question qui selon moi ne relève pas du fantasme. Et si le loup s’adaptait aux villes ?
        Nous n’en somme pas là, mais en a peine l’espace de dix l’Allemagne connais maintenant ce problème. Les loups entrent dans les villes. Je ne parle même pas de la Russie où des loups ont été aperçus sur des parkings de supermarchés…le cas de l’Allemagne est assez similaire au notre, une recolonisation éclaire venue des Balkans et une population pas préparée à cela. Cette question mérite t-elle débat ?

      • Il y a la chasse dans le loir et cher et esque a votre a vie on peut voir des loups même s’il y a la chasse et quesqu’on peut faire pour les protéger s’il y en a.

    • Je crois que tu ne comprends pas bien comment disperse le loup, je te conseille de lire l’article « Qu’est-ce-qui pousse le loup à disperser » en deux parties sur Défi-Ecologique dès vendredi 16 décembre…

  • Les rumeurs valent ce qu’elles valent, mais elle sont rarement sans fondement. Si l’on considère qu’il est fort peu probable qu’un chien-loup se promène sans son maitre en pleine forêt ou ailleurs, une observation peut être un témoignage à prendre au sérieux à condition que le témoin soit de bonne foi.
    A Iraty cela se dit ! L’office du tourisme d’Iraty évoque même la présence fortuite de loups alors qu’aucune analyse scientifique l’approuve.
    J’ai lu dans un article de presse, qu’un spécimen a été tué dans les années 80 en Pyrénées-Atlantiques, sans autres précisions. Visiblement cela ne date pas d’hier que des loups avancent vers le versant français par le pays basque. Cela voudrait dire, que le loup n’est pas vraiment réapparu en France dans le Mercantour mais l’est depuis longtemps de façon anecdotique dans les Pyrénées atlantique sans s’être pour autant installé durablement. C’est une théorie possible ? Officiellement on dit que le loup a disparu en 1930,mais j’ai l’impression que ce n’est pas si évident et simple que cela. Bref, l’histoire écrite du loup en France parait parfois un peu éloigné de la réalité. Mais c’est une autre histoire…

  • Bonjour,
    Sur cette carte il est question de loup dont l’origine génétique est allemande et italienne. Avons nous des informations sur les loups d’Espagne en France ? Depuis déjà quelques années des rumeurs circulent sur la présence de loups dans la foret d’Iraty au Pays basque. Des naturalistes l’affirment également et sa présence semble même être une normalité. Je pense dans ce cas, qu’il s’agit de loups espagnols qui rodent en solitaire sans y être installés. Avez vous des témoignages en Pays basque ?

    Dorian

  • Bonjour,
    J’habite dans l’Oise et j’ai pu constater sur la carte que ce département est sous surveillance et j’aurais aimé un peu plus d’informations si cela est possible. J’ai la chance de vivre à la limite du 02 et du 77 en lisière de forêt et Connaissant la richesse en gibier du secteur je ne serais pas étonné que le loup s’y installe et se trouve à son aise.
    Avez vous une idée du temps que le loup mettra à s’implanter dans ce département ?

    • Après un premier passage en 2014, très probable, il a dispersé à nouveau dans ce département au début de l’automne…Je ne donnerai pas de détails …

  • Bonjour
    Pouvez vous me donner un état de la dispersion du loup dans les Pyrénées Atlantiques? Zones concernées?Connais t on l origine des spécimens Espagne ou Italie?
    Merci pour votre travail

  • Bonjour, j’aurais voulu savoir si il y avait une présence de loup détecter dans les Ardennes il y a environs 1 ans et demi voir 2 ans maximum ? je me suis toujours poser la question et je ne connaissait pas votre site a l’époque.
    Car en rentrant de boulot a cette époque la je rentrais vers quoi 3h ou 5h du matin je ne sais plus je travaillais de nuit sur bogny-sur-Meuse et je retournais sur Charleville-Mezieres. Et c’est la qu’au feu de Nouzonville dans mon retro je l’est aperçu bien distinctement il était a moins de 50m il traversais la route une silhouette de loup. J’ai déjà vue et croiser des chien loup mais la quand j’ai ouvert ma portière et que je suis sortie regarder avec le bruit de la porte il c’est arrêter sur le trottoire a tourner la tête ma regarder fixement d’un genre méfiant et au moment ou je suis allez au carreau du collègue qui était juste derrière moi il a continuer sa route.
    Mais il avait la couleur du poil du loup et surtout sa corpulence et sa tête donc je sais pas je suis toujours rester septique car a moins d’avoir une preuve difficile de savoir ou non. Mais intérieurement j’ai toujours eu l’impression que c’était un loup et j’en suis convaincu c’est l’animal qui ma toujours le plus intriguer depuis que je suis petit et pour lequel j’ai toujours porter un grand respect et une fascination.

    Donc oui maintenant j’aimerais avoir la réponse si des loup ont été en passage ou alors sont toujours dans la region car la vallée de la meuse regorge de très très grande forêt qui vont vers la Belgique c’est fort probable qu’ils est séjourné ici quelques temps mais je sais pas si ce type de forêt convient a cette animal c’est beaucoup de terre d’arbre qui sont linéaire au niveau de la disposition pas trop serrer mais surtout peut d’haute herbe ou d’endroit pour ce cacher a moins de monter sur les hauteur du cotés de bogny ou monthermé ou il y a de la roche donc des caverne ou passage possible je m’y suis jamais aventurer. Mais sa reste une forêt a sanglier donc a voir votre réponse me diras tout je pense.

    Merci d’avance

    • bien sûr le canidé disperse sur le département des Ardennes, l’office a formé de nombreux chasseurs et bénévoles du réseau sur ce département, c’était même une priorité!

      • A d’accord donc oui c’est fort probable qu’a cette époque se sois bien un loup que j’ai vue. ce qui m’a étonner c’est qu’il traverse une route dans une petite ville bon qui est proche de la forêt a pied elle doit être a moins de 500 mètre donc pour un loup c’est rien mais bon avoir pus le voir a environs 50 mètre de mois c’était juste énorme j’en garderais un bon souvenir en tout cas. Petite question quand vous dite dispersion sa correspond a quoi ? on est une région de passage ou de migration si ont peut dire comme sa ? mais il n’y a que très peut de reproduction ? en tout cas j’espère que les chasseurs n’ont pas été entrainer a les tuer hein… on vois assez de photo de chasseur qui ce la pète en tenant l’animal par le coup et le fusil dans l’autre main… Mais si je chassais ces hommes avec un fusil et qu’eux n’avait rien je me la peterais tout au temps. Tellement facile de s’en prendre a moins fort que sois et de faire la malins après.. Les animaux doivent être protéger par la folie humaine on leur a pris leur terre et leur nourriture ils sont en droit de reprendre ce qui les appartiens..

        • je vous conseille de lire dès vendredi prochain, l’article de Défi-Ecologique  » qu’est-ce-qui pousse le loup à disperser, en deux partie, tout est dit. Le lien sera placé sur le site.

        • https://www.google.com/maps/d/embed?mid=1iW7PsnpfRL3fA0Ok2FamEG_6mso

          Salut, dans les Ardennes pas tant d’indices que ça mais tout de même, selon la carte :
          – Rethel (mi-2014)
          – la Neuville au Maire (27/9/2014, ONCFS)
          – Bertoncourt (9/7/2015, c’est l’Observatoire du Loup qui l’a signalé)
          – Manre (carcasse de chevreuil prédatée, 16/2/2016, source ONCFS)

          • après les forêt ardennaise qui vallonne la meuse sont très grande, et vont jusqu’à la belgique l’allemagne n’étant pas très loin non plus. Même si je sais pas si c’est une region avec une grosse quantité de nourriture pour un loup mais c’est possible qu’il y en est ou qu’il y en est eu un temps en passage. Je n’est plus aucun doute sur ce que j’ai vue a ce moment la il y a 2 ans j’en suis quasi certain. et j’avais eu une autre mésaventure dans la foret de Montcy notre dame quand j’étais en vélo, il y deux chemin une bien pentu, et l’autre qui passe derrière les pature des chevaux ou des champ des gens qui longe la voie verte. J’avais décider de m’enfoncer avant d’entendre le crie d’un loup si ont peut dire sa.. J’ai pas chercher j’ai retourner le vélo et déguerpie étant seul ne sachant pas si c’était un chien, un renard ou un loup j’ai préférer partir en plus quand c’est arrivez j’avais déjà croiser le loup sur Bogny sur meuse donc j’était pas rassurer sur le moment

  • Pingback: Yvelines: les loups pourraient arriver en région parisienne | Ma Chaîne Étudiante TV

  • J’ai relevé des empreintes isolées (sans trace de pas humain) en forêt d’Orléans des empreintes alignées comme celles des loups et au cours d’une promenade j’ai vu ce que j’ai pris comme deux bergers allemands traverser un sentier, j’ai maintenant des doutes !

    • donc a votre avie ce n’est pas des empreintes de loups.

      • Je ne souhaite pas être alarmiste, mais je poursuis mes recherches et j’ai retrouvé à nouveau de belles empreintes isolées et dans le même endroit.
        Je ne suis pas inquiet pour autant bien au contraire, je continue mes promenades le matin très tôt et à la tombée de la nuit, j’ai souvent avec moi mon appareil photo et j’avoue que je compte bien m’en servir et apporter une preuve concrète de la présence du loup en forêt d’Orléans.

        • bon courage, un relevé de piste métré, photographies et croquis à l’appui, est important au cas ou, tu peux utiliser des Mikado, que tu places au centre des empreintes sur une voie ou une belle piste, après, il faut en faire l’analyse…A bientôt j’espère.

          Notes que tu as très peu de chance de croiser un canidé, dans l’immédiat, il ne connaît pas ton odeur, qui restera un signe d’alerte plus qu’un objet de curiosité animale. Une belle piste serait déjà un bon résultat. Attention aux empreintes isolées, elles sont rarement formelles! Par contre, quelques empreintes peuvent te mener sur une piste valide!

    • peut-être…le loup disperse plus au nord vers fontainebleau…à priori!

  • « ..Réserve de biosphère transfrontalière des Vosges du Nord-Pfälzerwald. Cet ensemble géographique, qui constitue la plus vaste entité forestière d’Europe occidentale, demeure la zone la moins peuplée.. » C’est surement une région transfrontalière très favorable au loup et où coté allemand il a était aperçu a plusieurs reprises et y compris des traces et indices coté français dans les Vosges du Nord. Comprend pas l’absence d’indices sur votre carte de répartition?

    • la moselle est en gris, et la légende explique: « EN GRIS : Départements sous dispersion probable du loup gris européen d’origine allemande ( Canis lupus )
      donc je ne comprends pas que tu ne comprennes pas!

  • leloup existe bien e n france celui qui ni crois pas cest qui la des peaux de saussison devant les yeux le jour viendrat quand les drame arriveront .en france on attent toujour que le mal est difficile pour reguler les problemes

    • Le drame, c’est de vouloir faire croire que le drame est possible! Ou sont les faits. 40 000 décès humaine par an en rapport avec Canis vulgaris plus connu sous le nom de : Chien!

      • Faut se calmer : il y a effectivement énormément de blessures par morsures de chien mais pas 40 000 MORTS par an.

        « En France, il y a eu 43 décès par morsures de chien au cours des trente dernières
        années. Près des deux tiers (26) concernaient des enfants de moins de quinze ans, 19 avaient moins
        de 6 ans (annexe 1). Des études réalisées à l’étranger ou localement en France montrent que les
        morsures de chien représentent, pour un pays de démographie comparable à celle de la France,
        plusieurs milliers de recours aux urgences chaque année …»
        http://opac.invs.sante.fr/doc_num.php?explnum_id=9462

        • Voilà un commentaire (celui de Le Monolecte sur les chiens mordeurs ) intéressant car basé sur des chiffres et des témoins fiables ! Si une telle information avait pu exister concernant les molosses vagabonds des siècles passés on aurait dit moins de c… sur les loups mangeurs d’hommes 🙂 Voir mon essai  » Drôles de loups et autres bêtes féroces » qui tente une approche du sujet. JB.

        • c’est une donnée mondiale! et non française!

  • bonsoir à tous! petite question: finalement, qu’espèrent certains d’entre nous à revoir le loups dans nos contrées ? Est-ce pour se rassurer en pensant que notre planète sur-saturée en réseaux de com et de transports de toute sorte ainsi que d’une démographie exponentielle peut encore évoquer la Nature , la vraie , non avariée et somme toute sauvage? Est-ce pour se convaincre que finalement , dehors là dans les bois au sortir de nos banlieues où les mômes croient que les vaches font la taille d’un labrador, la Nature est encore capable de nous assaillir et nous dévorer , alors qu’il y a pourtant bien longtemps que nous avons prouvé que nous pouvons faire sauter la Terre? Ne serait-ce pas juste pour se laisser parcourir d’un frisson nous renvoyant aux comtes de notre enfance , qui nous rappellerait que l’aventure est encore à nos portes et pas besoin d’aller à la conquête de l’espace? Ou tout simplement pour se donner bonne conscience en se disant que même là où la terre est souillée pour des générations par les saloperies de l’agrobuisness , un animal aussi magnifiquement emblêmatique et symbolique que le loup est capable de refaire parler de lui ? hahahaha!! vous avez 4heures les loulous 😉

  • et jean francois lopez tous les canides (chien) sont a la base des canis lupus les loups sont canis lupus lupus!!! y a aussi des loup de tchechoslovaquie et des loups de sarloos loups domestiques qd ont sait pas on se tais

    • Jean-François LOPEZ

      Bonnefoi : Ahahahh,!!! on ne fait pas la leçon aux autres quand on est si inculte : Le chien c’est canis lupus familiaris, le renard, par exemple qui est aussi un canidé, c’est vulpes, le coyote, autre canidé c’est canis latrans…etc, etc…. Je vous ferais aussi remarquer que vous ne savez pas non plus conjuger le verbe se taire « on se tait » prend un T à la fin. Mais malgrès votre inculture et votre bêtise, je ne vous dit pas de vous taire, je suis d’accord avec vous homo sapiens (sapiens) est bien plus nuisible que canis lupus. Vous venez de le montrer bête et en plus méchant.

  • foutez leur la paix a ces loups si l homme detruisait pas leurs ressources ils tueraient pas les troupeaux pour se nourrir de plus le loup est un predateur l homme un tueur le loup ne tue pas pas plaisir compare a l homme nous sommes bien plus dangereux!!!!!!!!!!!

  • Le loup en France une des plus grosses conneries que l’on est faite
    On a trouvé la solution pour couler les agriculteurs encore plus vite

  • Bonjour à tous . Déjà , bravo pour votre travaille. J’habite dans le Maine et Loire , à chanteloup plus exactement , en bordure d’une forêt aillant abrité de nombreux loups entre les 2 guerres. La prolifération du sanglier et du chevreuil devient un véritable problème ici , tout est prêt pour reacceuillir le loup. Pouvez vous m’en dire un peu plus concernant la visite du loup dans notre département. Merci et bonne journée.

    • il est effectivement possible que le canidé sauvage disperse cet automne dans ce département, éventuellement en dispersion du Loir et Cher ou il était présent en février 2016….C’est à suivre!

      • Jérémie De Biasio

        Bonjour, j’habite dans le loir et cher et pour l’astent j’ai pas vue de loups .

        • j’ai pisté le canidé à de nombreuse reprises, je ne l’ai jamais croisé et pour cause, j’étais à la queue du loup, et je n’ai jamais cherché à le croiser par ailleurs…ce qui n’empêche en rien le loup de disperser…à travers ce département, il ne vole pas, il trotte!

  • jérémie De Biasio

    esque je peux sa voir ou on achète les appareil photo qui prend les photo tout seul parce que moi je veux pas la mort des loup moi je veux juste leur liberté

  • bonjour je m’appelle Jérémie j’abite a pray dans le Loir et cher et je voulais s’avoir quelque chose si il y a des loup.

  • Jean-François LOPEZ

    Bonjour et merci pour votre site. Je suis originaire des Pyrénées mais je vis depuis deux ans en Gironde dans la forêt du Médoc. Je promène mon chien, un patou tous les jours en forêt et j’ai déjà observé à 2 ou 3 reprises une silhouette et un pelage qui pourrait ressembler à Canis Lupus (toujours au primtemps ou en été) de plus j’ai pu observer (toujours aux mêmes périodes) au sol sur le bord d’un chemin forestier totalement dégagé des crottes d’un carnivore sauvage (composées entièrement de poils) de la taille des crottes de mon chien Montagne des Pyrénées. Hier et aujourd’hui dans la même zone, lors de la balade quotidienne mon chien (qui course parfois lapins, chevreuils et cerfs mais qui revient toujours dans les 5mn), mon chien donc part aux trousses d’un animal et je l’entend aboyer au loin dans les bois (ce qu’il ne fait jamais sur les chevreuils mais que je l’ai vu faire une fois sur un grand cerf qui s’était retourné vers lui après qu’il l’ai coursé dans une clairière avant de rejoindre les bois), le contact a eu lieu trop loin de moi pour que je puisse identifier l’animal avec certitude mais il y a eu interraction et l s’agissait d’un canidé et pas un renard, les sons ressemblaient à un aboiement mais un seul ou deux, pas plus, rien à voir avec ceux de mon chien beaucoup plus nombreux et graves. Mon chien est finalement revenu après 15/20mn à l’appeler, mais il était très agité et voulait y retourner…en rentrant j’ai remarqué qu’il avait une blessure superficielle de 2/3 cmm de long à la queue….ma question comment savoir si cet animal qui semble vivre dans cette zone est un chien errant ou un loup ??

    • Bonjour je vous conseille de pister sans votre chien après la pluie, sur les chemins forestiers, si vous trouvez une piste complète d’au moins 30 mètres, merci de bien vouloir faire des photographies des empreintes (mètre à ruban), voies et piste complète, de faire un croquis exact de la piste avec les métrés nécessaires. Bon courage.

  • Bonjour,
    quelles sont les preuves de la présence du loup en Maine-et-Loire, Deux-Sèvres, Touraine (Indre-et-Loire), Loir-et-Cher ? Personne n’en a entendu parler là bas (chasseurs, éleveurs etc.) et il n’y a pas de raison de penser que des prédations y soient associées ?

    • je lais ça ici mais où ailleurs ? à « contact »? lol drôle de site qui ne se présente pas…..qui êtes-vous ????? le B A BA non ?

      • Qui sommes-nous ?

        L’Observatoire du loup regroupe des spécialistes dans différentes matières :

        – Pastoralisme – Naturalisme – Faune Cynégétique – Photographie – Statistique – Géographie

        – Trace et empreinte de la faune sauvage – Biologie du loup – Éthologie des canidés

        « TOUS SONT BÉNÉVOLES »

    • Bonjour, concernant Maine et Loire et Deux Sèvres, ces départements sont sous surveillance ( couleur verte), une dispersion est probable à court et moyen terme. Concernant Indre et Loire, de couleur bleu, donc sans données avérées de la présence du canidé, je vous renvoie à la légende qui indique:  » Départements où l’absence du canidé est certaine. »

      Concernant le Loir et Cher la présence du canidé ne fait plus aucun doute depuis février 2016, en dispersion probable de la Nièvre après un passage dans le Cher en 2015.Avec un retour possible avant une installation définitive vers le lieu de départ ( Nièvre ou Cher). Je ne donnerai pas de détail compte tenu du climat actuel des destruction de l’espèce!

      La présence d’un seul canidé peut passer inaperçue durant de nombreux mois, la dispersion par bond est assez caractéristique de l’espèce. ( Nièvre vers Loir et Cher, avec ou sans données entre les deux sites de présences connues)

      En tout état de cause, une installation est probable durant l’hiver 2016/2017, voire en automne 2017, au plus tard, sur le Loir et Cher.

      • Bonsoir, et merci pour votre réponse.
        Concernant l’Indre-et-Loire, je me suis trompé, je voulais parler de l’Indre.
        Pour le Loir-et-Cher : c’est facile d’affirmer des choses, puis de se retrancher derrière une hostilité réelle ou supposée de l’opinion envers le loup pour refuser de donner des précisions. L’expansion (ou non) du loup est un enjeu d’information publique… à moins que vous ne soyez là que pour faire, pour le loup, l’équivalent de ce que VSD, Gala ou Voici font pour l’information people.

        J’ai des amis qui vivent dans le Loir-et-Cher, certains y chassent même, et personne n’a entendu parler du loup. Sachant que deux d’entre eux vivent dans des départements où le loup est déjà présent depuis des années (66 et 48) et sauraient le repérer facilement s’il pointait le bout de son museau. Du reste, personne n’en a entendu parler ni dans les milieux cynégétiques, ni dans les milieux agricoles de ce département (pas plus qu’en 36 ou 45 d’ailleurs).

        Je répète donc ma question : quels sont les indices qui vous permettent d’affirmer que le loup est passé dans le Loir-et-Cher?
        Même question pour l’Indre.

        • Si c’est facile faites le donc vous même!

        • J’ai enquêté sur cette soi-disant présence du loup en Loir et cher après des meilleures sources : personne n’a pu confirmer et la plupart de mes contacts m’ont ri au nez. Idem pour le Loiret où j’habite. C’est dommage que ODL n’aie pas tenu compte des détails que je lui avais envoyés pour montrer comment la rumeur était née (exemple : confusion, dans la presse, entre forêt d’Orient (dans l’Aube où il y a eu présence avérée) et forêt d’Orléans. Pour la Sologne du Cher (forêt de Vierzon) l’info s’est révélée être une sorte d’intox véhiculée par un syndicaliste agricole (sans qu’il l’ait fait méchamment d’ailleurs, mais peu importe) . Pour le Loiret il y a eu un bobard du même genre qui a circulé.. mais ce n’était qu’un bobard.. Tout ça ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de loups ici un jour, (bientôt peut-être) mais on n’en est pas là.. Continuons donc à ouvrir l’oeil mais le bon.. 🙂

          • je doute que tu possèdes tous les éléments, le canidé est passé en Maine et Loire vraisemblablement, il aurait donc sauté par dessus les départements concernés alors que les indices de présence du canidé depuis 2014 et jusqu’en 2016 aux frontières des dits départements sont connus…La dispersion est donc un fait avéré en direction de l’ouest entre autre azimut. De plus les données ont largement évoluées…je ne donnerai pas de détails vu les circonstances actuels de braconnages divers et de tirs de destruction variés tous azimuts! Je te renvois aux prospectives établies jusqu’en 2018….elles sont déjà largement avérées!

        • tout le monde comprendra que le loup ne vole pas, il trotte, nous suivons de près les indices divers et variés, il ne peut passe d’un département à un autre sans en traverser un n’est-ce-pas!

  • Bonjour. Pas plus tard que samedi dernier à la barrière de péage de Reims Tinqueux, alors que je me trouvais à une distance de 150 m, j’ai aperçu une silhouette de ce que je pensais être un chien en vadrouille traversant la barrière de péage. Or, me rapprochant de fait, pour passer le péage, à ma très grande surprise, je pense avoir vu un magnifique specimen de loup tel que l’on peut les voir dans de beaux livres… J’ai encore un doute, parce que tout en conduisant on se dit que après tout, c’est pas possible… Mais non rien n’y fait, même si le doute est encore présent à l’esprit, l’animal aperçu ressemble à toute force à la race lupine. Et comme la montagne de Reims est proche, avec ses forêts… Tout est possible. En tout cas, quel spectacle ce fût pour moi ! Loup ou pas.

Laisser un commentaire