COMMENT LA LORRAINE A-T-ELLE ETE DISPERSEE PAR LE LOUP?

De nombreux témoignages écartés:


Premier témoignage très révélateur sur la présence du loup en 2011, dans le département de la Moselle, dès le printemps, au moment même des premiers faits de prédation suspects sur Cornimont et Ventron, sur le massif vosgien:

Les premiers indices relevés ont eu lieu suite au déplacement inhabituel du gibier et en particulier des populations de cerf qui fuyaient le milieu forestier.

 

En 2013 des pistes rectilignes avec doubles empreintes caractéristiques du loup (posé du postérieur dans l’antérieur) sont relevées. La même année, deux animaux domestiques font l’objet de prédations suspectes, inhabituelles. Un chevreuil est découvert en forêt, les viscères rouges ont été consommés! Un signalement est fait à l’Oncfs, photographie à l’appui!

Les nombreux témoignages émanant d’un organisme accueillant un public jeune, la réponse donnée par les techniciens de l’Office était la suivante, je cite:

 » Ils nous ont seulement dit que ces preuves faisaient penser au loup mais qu’ils ne faisaient pas d’étude et ne comptaient pas en faire. Le discours à tenir aux publics étant: « c’est un gros canidé mais on ne peut pas vous indiquer lequel… »

Le canidé sauvage est encore présent au printemps 2014, un relevé de piste atteste de la présence de plusieurs individus, de taille et de poids différents, certaines pistes laissent entrevoir la présence d’un jeune individu en présence d’un adulte.

Entre 2015 et 2017 la présence d’indices est de moins en moins fréquente! Les canidés semblent avoir dispersé vers d’autres contrées!

Certains individus auraient pu disperser du massif vosgien dès l’hiver 2010/2011, puisque le loup était présent en meute dès l’automne 2010, au sud-ouest de Remiremont (signalé à 2 reprises par l’Onf pour 4 individus). Cette dispersion hivernale n’a pas été détectée et le parcours envisageable passe par l’ouest vosgien, le Toulois, et le sud de la Meurthe et Moselle. (là ou le canidé est installé depuis 2012) Les canidés auraient pu suivre le cours de la Moselle avant de s’établir dès le printemps 2011 au nord-est de la ville de Metz! Alors que trois individus sont présents, pour le moins dans le massif vosgien à la même époque et dès le printemps 2011!

En 2012 le canidé disperse dans la Meuse, dans le département de la Haute-Marne, il est présent en 2013 dans l’Aube et en janvier 2014 il est braconné dans la Marne.

Les données concernant les non-dits et désinformations notoires, à compter de 2010 sont ici:

http://www.observatoireduloup.fr/wp-content/uploads/2016/03/lepetitlivrenoir-observatoireduloup.pdf

(Annonces)

3 commentaires

  • Comment doit-on interpréter tous vos points d’exclamations qui parsèment vos articles? De l’enthousiasme? Ou peut-être est-ce la joie de diffuser des infos que vous seuls avez? En tout cas c’est ridicule, alors soyez factuels, usez d’une ponctuation adéquate, ça vous rendra plus sérieux. Point final ! ! ! ! ! ! !

    • S’exclamer est un droit, le dossier s’y prête complètement, si cela vous offusque, écrivez-le vous-même, il sera publié. Point final !

  • La présence de trois individus sur le massif vosgien durant l’été 2011 a été relaté à de nombreuses reprises par des témoins de bonne foi. Certaines photographies ont été classées… Au panier.

Laisser un commentaire