Nouvelles prédations en région parisienne. Premier prélèvement sur ovin!

(crédits photo : Le Parisien)

Nouvelles prédations chez un éleveur ovin en région parisienne.

Les 16 et 24 mai derniers sur la commune de Montfort l’Amaury.

Le 27 mars 2017, un particulier avait perdu des chèvres dans les mêmes circonstances.

Trois victimes, au total, ont été retrouvées par l’éleveur au petit matin.

Une consommation des viscères rouges a été constatée sur les dernier faits.

Les prélèvements sur les domestiques ont eu lieu de nuit, sur une surface de 3 hectares, à 300 mètres du couvert forestier, dans les herbes hautes, sans affolement du troupeau.

L’éleveur n’a jamais rencontré de difficulté notoire depuis qu’il exploite cette parcelle.

Une caméra a été installée afin de découvrir de nouveaux éléments.

La mise en place du plan loup n’est toujours pas d’actualité…


Dans la nuit de mercredi à jeudi (23 mars 2017), 3 chèvres d’agrément, chez un particulier vivant sur le secteur de Monfort-Lamaury (Yvelines), dont un chevreau qui a été emporté, ont subi le sort du loup. Le propriétaire, qui souhaite rester anonyme, a précisé qu’il avait constaté la présence d’un canidé , vers 11h00 du matin, la journée précédente. Ce canidé semble posséder les phénotypes de Canis lupus, après vérification du témoignage ! Si vous disposez d’informations à propos de la présence du loup dans les forêts parisiennes, merci de contacter en privé l’Observatoire du loup.

(Annonces)

Laisser un commentaire