Essonne: le déni du loup mène déjà l’éleveur aux pertes…

Et le loup au fusil. Alors que l’Office a confirmé à maintes reprises, je cite:

« Non le loup n’est pas encore aux portes de Paris » .

 


La première prédation domestique :

D’un « grand canidé d’origine indéterminée » selon l’expression consacrée officiellement a eu lieu vraisemblablement dans la nuit du 22 février 2017 chez un agriculteur de la commune de Dourdan. (Essonne)

Un poulain né le lundi 21 février a donc été prélevé et fortement consommé, dans un parc ou des empreintes de grands canidés ont été relevées.

Dans le département voisin des Yvelines, en septembre 2015, la présence de deux canidés au comportement sauvage a été constaté à une distance de 8 kilomètres des lieux de la prédation de 2017. Tout comme les hurlements qui suivirent, caractéristiques de Canis lupus, encore dans le même secteur.

 


Signalements:

Un signalement a été rapporté par écrit à l’Office en octobre 2015, qui n’a donné aucune suite.

Je cite: « Je vous contacte aujourd’hui à la suite d’une observation inhabituelle effectuée à l’extrême sud des Yvelines …. Aux dernières lueurs du jour vers la mi-septembre, j’observe avec mon père, à bord de son véhicule, deux canidés traversant la route, loin de toute habitation. Nous les observons alors qu’ils cherchaient à rejoindre un de ces petits bois qui parsèment cette zone de la Beauce, en bordure du massif forestier de Dourdan »

et encore: « Leur comportement paraissait inhabituel puisque ceux-ci, en apercevant le véhicule semblèrent effrayés et s’enfuirent tous deux en courant dans le champ bordant la route en direction du bois… Ils portaient tous deux le même pelage et étaient sans nul doute de la même espèce. Ce qui m’interpella le plus, outre leur comportement « sauvage » était leur allure et la couleur de leur pelage (entre gris et brun assez irrégulier) qui rappelaient à premier abord l’apparence d’un loup. »

 » Cependant, je n’ai jamais observé dans cette région de chiens à l’apparence semblable ou avec un tel comportement. Surtout aussi loin de tout chemin forestier ou toute habitation.  »

Pour le moins, ce témoignage aurait dû donné lieu à quelques investigations. Il n’en fut rien, bien entendu, les témoins n’ont même jamais été contactés!

Le lieu précis de l’observation se situait au niveau du pont de la D168 permettant le franchissement de l’A10, non loin du hameau de Haut Bout. (78). Le document est daté du 12 octobre 2015! Depuis d’autres témoins ont affirmé avoir fait l’observation d’un spécimen de loup gris entre les communes de Rambouillet, d’Auffargis et de Cernay-la-Ville, durant les Saints de glace 2016.

 


Quelques données supplémentaires sur les prédations des derniers mois dans les forêts parisiennes:

Loup région parisienne : L’ONCFS informé depuis l’automne 2016

Les Yvelines, le Loup et l’Office : Se justifier quand on n’est pas coupable, c’est s’accuser !

(Annonces)

12 commentaires

  • Bonjour,

    Pas vu de loup dans la région mais ce doit être un très gros hasard d’en voir un.
    On entend souvent parler de surpopulation de chevreuils, sangliers. Ce qui engendre des battues. J’ai l’impression que les chasseurs sont fan de cette activité.
    J’imagine que le loup serait un régulateur potentiel et naturel de ces espèces?

    • bonjour, le canidé disperse les effectifs et fait varier les effectifs entre les espèces, passant de l’une à l’autre, l’accès aux domestiques (ovins /bovins, parfois équins) -il chasse le plus facile au départ- ne permet pas encore de comprendre complètement quelles seront les évolutions sur les ongulés en terme d’effectif!

    • le loup ne régule pas, il fait varier les effectifs entre espèces d’herbivores, concurrentes….

  • Selon un technicien cynégétique salarié de la fédération de chasse de l’Essonne, c’est un rapace qui est l’auteur de cette prédation…Un grand moment de vérité!

    • Bonjour à toutes et à tous, premier commentaire pour ma part sur le site de l’Observatoire Du Loup : Incroyable que cette prédation sur le cheptel domestique dans l’Essonne! Qui plus est, un équin ce qui reste très marginal il me semble…A-t-on quelque info sur la race de cheval (argentin donc)? Je crois reconnaître un Criollo qui présente souvent cette robe claire. Le poids moyen à la naissance chez cette race est de 45 kilos (idem pour un selle argentin croisement du précédent avec des pur-sang) Autant dire que vu ce qui reste de ce pauvre poulain il y a, au bas mot, 20 kilos qui ont été consommés! Selon ce que je lis dans la Thèse d’Emmanuelle Laborde c’est la ration maximale qu’un loup affamé peut ingurgiter… plus probablement l’oeuvre de plusieurs individus. La question étant : combien?
      Quand à « l’hypothèse rapace » on est au summum du ridicule!!! Rappelons que cette prédation a eu lieu la nuit : un Hibou moyen-duc enragé sans doute :o)??! Le seul rapace, parfois présent en hiver en Île-de-France, susceptible d’arracher plus que quelques dizaines de grammes à un cadavre d’ongulé (qu’il n’aura clairement pas tué lui-même) c’est le Pygargue à queue blanche. Dernière observation en IDF à ma connaissance : avril 2015. Et ce n’est pas le genre d’oiseau qui passe inaperçu…

    • Un non, plusieurs rapaces c’est possible. Aidés de toute la camarilla, blaireaux, sangliers, renards, corbeaux freux etc.

      • Impossible, pas un charognard n’est passé sur la carcasse, les relevés d’empreinte le prouvent!C’est tout à fait simple à comprendre.

      • soyons sérieux, on est pas sur le vautour et dans le sud de la France…c’est le renard qui a confiné les pouliches au fond du parc et à l’écart du poulain?

  • Aux dernières nouvelles, les chevaux argentins réputés pour leur stabilité mentale étaient complètement terrorisés à la découverte du cadavre, par l’éleveur, ils ont fait de nombreux refus à l’approche et toutes les poulinières sont à l’écurie…Sage décision. Autre élément habituel de la présence du canidé, les chevreuils ont disparu du secteur quelques jours avant la prédation, le week-end dernier, les lieux habituellement occupés était vides! Des hurlements auraient étaient entendus sur Etampes, à 12 bornes à vol d’oiseau…Mais tout le monde sait que le corbeau imite parfaitement le chant du loup…

    • rien n.ai p ris au serieux par les gouvernement cela ne touche pas leurs patrimoine alors on nous met devant les fait accompli .seul l.homme et predateur des loups pas besoin de faire un dessin .quand on a une brebis galeuse dans un troupeau on l.enleve pour pas cotaminer le reste . LOUP en merdant LOUP on enleve et cela irat mieux apres .les discours ne serve a rien que propager le mal.
      pas d.autre SOLUTION REGULER le LOUP

Laisser un commentaire