La Lorraine s’enfonce dans la crise du sauvage!

Ce qui se passe dans l’ouest vosgien est tout à fait représentatif de ce qui se développe au niveau national:
le 11 janvier le seul et unique canidé présenté et validé par l’Office aurait chassé à trois reprises, y compris en dehors de la zone vitale habituelle, alors que depuis l’automne 2016 des canidés d’origine totalement indéterminée chassent le bovin (loup non exclu et information non communiquée, bien sûr) et encore le cerf il y a peu, en Haute-Marne. D’où proviennent ces canidés, sinon de l’ouest Vosgien, ou de la Marne toute proche?
Peut-on croire que les préfets sont réellement informés?


La politique de gestion du retour du canidé est totalement absurde:
La présence du canidé dans l’ouest vosgien est connue depuis le 13 février 2012. Des éléments probants sur la présence de plusieurs individus, connus depuis 2013 n’ont jamais été communiqués, je cite:
« Dans les faits, à la maison de la Chasse d’Epinal, A. L. a révélé, le 23 janvier 2014, l’existence de 2 clichés obtenus à 30 km de distance et à une heure d’intervalle entre Meuse et ouest vosgien, en 2013, l’Onf de Marne, formé et convié, a confirmé la présence de 2 loups en groupe et 1 en dispersion. A. L. ne validant que 2 mâles solitaires sur l’ensemble des zones concernées… »
En 2014 , selon une source très bien informée, le loup se serait reproduit dans la Marne!
Le cumul des victimes en Lorraine depuis janvier 2014, s’élève à 883 victimes pour un budget d’environ 175 000 euro, versé ou en cours de versement, en pure perte. Ce budget aurait permis en 2012 et 2013, de mettre en place des moyens humains et des chiens de protections adultes et formés, en nombre important.
Inviter le loup à dîner en expliquant par la suite qu’il est trop gourmand afin d’obtenir des tirs de destruction inutile relève de l’irresponsabilité coupable d’une administration sans budget!
Cette situation doit cesser! Elle mène à la reproduction du canidé sauvage à coup sûr!
Et même à coûts sûrs! N’est ce pas messieurs les préfets?


Les associations présentes en Comité Loup, ne communiquent pas sur les comptes rendus, des différents départements. Doit-on demander aux préfets de diffuser l’intégralité des comptes rendus?
Les questions s’accumulent:
Qui tirent les ficelles de la désinformation qui mènent l’éleveur aux pertes et le loup, prochainement, aux fusils! Peut-on croire que le tir de destruction arrêté par le Ministère de l’Environnement, concernant la Lorraine va faire cesser les prédations sur les troupeaux domestiques?


Alors que 5 ans après l’arrivée du canidé sauvage, les moyens humains et cynophiles n’ont pas été mis en place.
A quoi servent les comités loup mis en place dans les départements lorrains?

(Annonces)

Laisser un commentaire