Nouvelle présence du loup dans la Vienne!

« Il est nécessaire de préciser que la vache a été blessée à la vulve… »

De nouveaux faits de prédations suspectes sont établis depuis plusieurs semaines sur des veaux!

Les langues se délient chez les éleveurs du département de la Vienne. Un veau a été consommé par l’ischion, sur la commune de Lathus-Saint-Rémy début novembre 2016, alors qu’un premier cas non recensé par l’Office a eu lieu sur la commune de Charroux, avant cette date. Une autre prédation étonnante , toujours sur un veau, aurait eu lieu à une distance de plusieurs dizaines de kilomètres, sur le département de la Haute-Vienne. Nous publierons les éléments obtenus en temps et en heure.

Il est indispensable que les pouvoirs publics anticipent afin de mettre en oeuvre les moyens de protections nécessaires, tout en informant en temps réel, des faits à venir. Il ne fait aucun doute qu’un canidé sauvage disperse sur le département de la Vienne, depuis le début du printemps 2016.

Le déni habituel, le manque d’investigation sur le terrain, le manque de formation des techniciens concernés ne peuvent conduire qu’à une augmentation des faits de prédations, en particulier, dès le printemps 2017.

Le manque d’anticipation, doublé du manque de moyen, peut conduire dans les années à venir, à ce qui se déroule depuis 2011 en Lorraine. Pas de moyen de protection, mis en place depuis 5 ans, et des tirs de destruction ou de défense qui sont retoqués successivement, au Tribunal Administratif concerné.

Alors que les faits de prédations deviennent de plus en plus fréquents.

La gabegie habituelle!

 

(Annonces)

5 commentaires

  • Bonjour
    je suis du sud vienne, je voudrais savoir si un loup peut être équipé d’un collier GPS de couleur Orange ?

  • Bernard ANDRIES

    Bonjour
    A ton avis , officieusement combien de loup braconné en Corrèze ?

  • Bonjour, y a t-il de prévu une conférence sur le loup à Poitiers, un point sur la situation ? merci

  • Quand le passage des loups en dispersion deviendra plus fréquent sur la Haute Vienne , département particulièrement pastoral où les prairies sont entremêlées avec de nombreux petits boqueteaux , cela fera du dégât. Et ce sera difficile de s’en prémunir car les troupeaux sont petits dispersés et le gardiennage est exclus. Il restera une seule solution les clôtures très électrisées et hautes sinon la bergerie et l’apport de nourriture comme.les vaches en stabulation libre. Mais cela entraîne toute une réorganisation des exploitations qui ne sera pas simple

    • Bonjour.
      Si j’en crois mes sources le braconnage marche fort en Corrèze (encore il y a quelques jours ) , la haute vienne à donc le temps de se préparer .

Laisser un commentaire