Présence du loup dans la Vienne !

« Le loup n’emporte rien » selon l’ONCFS de la Vienne. Image source Oncfs. Vosges/2013


L’interprétation du spécialiste formé de l’Office (Oncfs) envoyé sur un lieu de prédation est sans appel : « C’est un chien »! Raison donnée à l’éleveur concerné : « le loup n’emporte rien ».

De fait le grand canidé d’origine indéterminé est passé sur tous les lots de brebis positionnés sur 5 parcs isolés et différents, sauf sur ceux (3 parcs) ou des chiens de protection variés sont en place. Ces chiens ont toutefois alerté à plusieurs reprises depuis des semaines. Les recherches personnelles de l’éleveur ont permis de constater que les chiens (des borders), habituellement divagant, étaient confinés, le jour de la prédation en question (expertise oncfs).

Une autre prédation, chez un autre éleveur, distant, n’a pas fait l’objet de constat ! Il s’avère que le cadavre de la brebis expertisée par ce spécialiste formé avait perdu la tête et un des antérieurs! Il s’agit donc d’un chien, officiellement. Pourtant, il est connu, preuve en est (voire la photo jointe source oncfs) que le loup emporte parfois et peut être même souvent, un agneau ou un quartier de viande! Ce nouveau déni, éventuellement en rapport avec la présence de deux individus (cela reste à confirmer) aura pour conséquence, une nouvelle fois, de nombreuses prédations (du chien), ce qui bien entendu n’engagera aucun éleveur à la prudence et à se soucier de mettre en œuvre des moyens de protection. Moyens qui lui seront fournis, par la préfecture sous forme de filet à mouton, inutiles, quant la situation commencera à dégénérer.

20161204_0921461

la brebis expertisée: vertèbres brisées, épaules désarticulées, peau retournée…les traces évidentes du canidés sauvage!

 

predationvienneoctobre2016

Cette brebis, dont les parties nobles ont été consommées, foi, coeur, poumons, cotes brisées a été prélevée en Octobre 2016 sur les mêmes parcs à ovins! La marque du loup, sans contestation possible!

La suite étant l’impatience du préfet concerné à arrêter des tirs pour calmer les éleveurs. Comme à chaque nouvelle dispersion du canidé sauvage; Le loup donc ! Dont la présence dans la Vienne, ces derniers mois, ne fait aucun doute!

(Annonces)

12 commentaires

  • Antoine Laporte Many

    Cher Charles

    Je suis entièrement d’accord avec vous mais:
    J’ai eu des attaques de chien et c’était exactement la description que vous en faite, je cite « plusieurs tellement abîmé ». Dans le cas qui nous concerne, ce n’est pas plusieurs, et elle n’est pas « tellement abîmée » mais morte et consommée.
    Je n’exclue pas les chiens, mais là je ne reconnais pas leur oeuvre dont j’ai déjà été victime.
    Deuxième point, les trois quart de ma famille et de mes amis sont citadins, je ne les déteste pas.
    Enfin il n’y a pas que les chiens des citadins qui divaguent, malheureusement.
    cordialement

  • Bonjour,
    Ma famille, en Bretagne, a vu ses moutons attaqués et plusieurs tellement abîmés qu’il a fallu les abattre.
    C’était des chiens qu’il ont pu voir lors de la deuxième attaque.
    Les chiens attaquent les moutons et les agriculteurs détestent les citadins qui laissent divaguer les chiens car il savent que les chiens qui ont gouté au mouton y reviennent.

  • (Votre post est tellement vaste que je me suis permis de répondre entre parenthèses dans le texte pour plus de concision. Je suis prêt à débattre d’un point précis avec vous.)
    C’est indéniable que les loups posent des problèmes aux éleveurs. J’en conviens. –(merci)
    Mais, il faut se faire à cette situation et l’homme du 21e siècle doit pouvoir trouver des solutions pour protéger ses ovins –(ça m’intéresse, lesquelles ?)–. C’est impossible qu’il en soit autrement –(et pourquoi donc, argumentation un peu faible…)–. Je regrette, néanmoins, que les études sur les moyens de protection des troupeaux ne soient pas effectuées par l’INRA, par exemple sur le dressage d’autres chiens que le patou –(pourquoi d’autres chiens que le Patou ? Nous en avons un qui travail très bien !!!)– et/ou sur des solutions pour effaroucher les prédateurs… –(effaroucher un loup plus de 15 jours : nous sommes sceptiques)–
    En France, on mise uniquement sur la régulation des Loups mais c’est une solution qui ne réglera rien au problème de la prédation des animaux domestiques — (entièrement d’accord !!!!.)–
    Les loups sont au sommet de la chaîne alimentaire –(comme vous et moi…)– et leur retour est une aubaine pour la Nature pour la régulation naturelle des ongulés –(à condition de ne s’attaquer qu’aux ongulés sauvages.)–
    Je rêve d’une Nature sans chasseur, auto régulée, et du jour où on pourra se promener dans les bois sans risquer des coups de fusils… –(et moi de villes sans pollution déliquances …)– Actuellement, on est en insécurité pendant au moins 6 mois dans l’année et même plus… –(surtout en ville où c’est toute l’année !!!)– Je sais ce que je dis –(ah bah ouf)– car j’habite dans le Var où il y a des chasseurs de partout en ce moment . Il n’y a même pas un jour sans chasse dans la semaine pour pouvoir se promener tranquillement sans entendre des coups de fusils. –(Les chasseurs payent pour ce « loisir », le jour où les promeneurs financeront mes impôts fonciers, je n’aurais plus de chasseurs chez moi !!!)–
    Les Loups ont vécu, en France, pendant des milliers d’années –(ça c’est une découverte !)– avant que l’homme ne les fasse disparaître au début du 20e siècle –(pourquoi ? Nos anciens étaient-ils plus bêtes que nous ?)– . Heureusement, qu’ils ont été protégés en Italie car ainsi ils ont pu revenir naturellement grâce aux très grandes distances que peut parcourir l’espèce en dispersion.
    J’espère que les pouvoirs publics vont aider au maximum les éleveurs à trouver des solutions pérennes –(moi aussi mais je ne compte pas trop sur eux, les solutions se trouveront sur le terrain, pas dans les bureaux)– et que ceux-ci les utiliserons –(comptez sur moi)– s’ils veulent continuer à recevoir les aides leur permettant de vivre –(les aides … terrain glissant.)–
    En effet, les Loups ne sont pas le seul problème de la filière ovine –(effectivement)– mais on ne parle que de celui-ci dans les médias. il y aussi la baisse de la consommation de viande et la concurrence d’autres pays comme dans beaucoup d’autres productions qui sont beaucoup moins aidés financièrement –(vous ne semblez pas tout à fait au courant du système de la Politique Agricole Commune, on pourrait écrire un roman dessus, mais on s’écarterait du sujet …)–

  • C’est indéniable que les loups posent des problèmes aux éleveurs. J’en conviens.

    Mais, il faut se faire à cette situation et l’homme du 21e siècle doit pouvoir trouver des solutions pour protéger ses ovins. C’est impossible qu’il en soit autrement. Je regrette, néanmoins, que les études sur les moyens de protection des troupeaux ne soient pas effectuées par l’INRA, par exemple sur le dressage d’autres chiens que le patou et/ou sur des solutions pour effaroucher les prédateurs…

    En France, on mise uniquement sur la régulation des Loups mais c’est une solution qui ne réglera rien au problème de la prédation des animaux domestiques.

    Les loups sont au sommet de la chaîne alimentaire et leur retour est une aubaine pour la Nature pour la régulation naturelle des ongulés.

    Je rêve d’une Nature sans chasseur, auto régulée, et du jour où on pourra se promener dans les bois sans risquer des coups de fusils… Actuellement, on est en insécurité pendant au moins 6 mois dans l’année et même plus… Je sais ce que je dis car j’habite dans le Var où il y a des chasseurs de partout en ce moment. Il n’y a même pas un jour sans chasse dans la semaine pour pouvoir se promener tranquillement sans entendre des coups de fusils.

    Les Loups ont vécu, en France, pendant des milliers d’années avant que l’homme ne les fasse disparaître au début du 20e siècle. Heureusement, qu’ils ont été protégés en Italie car ainsi ils ont pu revenir naturellement grâce aux très grandes distances que peut parcourir l’espèce en dispersion.

    J’espère que les pouvoirs publics vont aider au maximum les éleveurs à trouver des solutions pérennes et que ceux-ci les utiliserons s’ils veulent continuer à recevoir les aides leur permettant de vivre.

    En effet, les Loups ne sont pas le seul problème de la filière ovine mais on ne parle que de celui-ci dans les médias. il y aussi la baisse de la consommation de viande et la concurrence d’autres pays comme dans beaucoup d’autres productions qui sont beaucoup moins aidés financièrement.

  • Un magnifique article de propagande à charge contre le loup alors qu’officieusement on ne sait pas, et officiellement c’est un chien… Cet article est de la pure manipulation médiatique, très mal rédigé, par conséquent l’auteur visiblement se moque des gens (même pas les anti-loups !).

    Dommage…

    • un magnifique exemple de désinformation, l’auteur est en contact avec l’éleveur depuis des semaines, il ne fait aucun doute que les prédations qui ont lieu depuis le mois d’août 2016 sont l’oeuvre d’un Canis lupus, alors pour en finir rapidement, si tu penses que la propagande développée par les associations de défense actuelles est la bonne tu dois admettre ceci: 1) expliquer qu’il faut attendre des données adn, pour mettre en oeuvre des moyens de protection désuets qui mènent à un maximum de prédations, puis un maximum d’arrêtés de tirs, c’est de la propagande anti-loup, tu as raison.

      Expliquer à un éleveur dont les brebis sont largement consommées qu’il s’agit d’un chien divagant, alors que les deux premiers tech de l’Office n’avaient subi aucune formation sur la prédation du loup, tout en lui envoyant le spécialiste local…pour lui confirmer que le chien est le seul responsable, c’est de la propagande , tu as tout à fait raison.

      Et pour en terminer, expliquer à une victime de prédations, que « le loup n’emporte rien », visiblement, tu as raison, l’auteur de ses paroles « se moque des gens (même pas les anti-loups !) »…

      Et avant de sermonner à propos de la rédaction, commence par appliquer cette règle à toi même, tu n’as rien à nous envier:

      http://www.lacerff.fr/spip.php?article84
      A bon entendeur! Nicolas Balverde et à bientôt…

      • Antoine Laporte Many

        Bonjour Nicolas!!!!
        Je ne vais pas disserter sur la qualité de rédaction de l’article, je ne suis pas prof de Français.
        Pour répondre à Jean Jacques, je suis également chasseur, et j’espère que mon orthographe me donnera l’autorisation de m’exprimer!!!!!
        Il se trouve que je suis l’éleveur concerné par les prédation.
        Je n’ai aucune prétention quand à mes qualités de rédaction, en revanche, quand il s’agit de prédation sur brebis, vus que je travaille dans l’élevage depuis bientôt 15 ans, j’ai la prétention d’avoir quelques notions!!!!!!!
        L’ article de l’observatoire du loup n’est pas une manipulation médiatique, en effet, et jusque à preuve du contraire, il n’est pas dirigés par des « journaleux ». Les journalistes ne sont intervenus qu’après….
        Maintenant, il semblerait que vous êtes favorable au retour du loup, moi, éleveur de 1200 brebis, je vous avoue ne pas avoir d’ avis sur la question, ni pour ni contre bien au contraire!!!!!
        Une chose est sur, cela ne vas pas faciliter ma vie de tous les jours.
        Cela étant dit, je vais vous exposer mon point de vue, certes partiel, mais qui je pense mérite d’être énoncé.
        En octobre, première brebis « bouffée ».
        Une attaque inhabituelle (je bosse depuis 15 ans dans le mouton), consommation importante dans un laps de temps court(2 jours).
        On m’explique que c’est un problème de blaireaux.
        En plus d’être chasseur, deuxième défaut (Jean Jacques), je suis piégeur agréé.
        J’ obtient une autorisation de chasse particulière, en un mois j’attrape seulement deux blaireaux, preuve que ce n’est pas le problème majeur!
        Les brebis attaquées se suivent et ne ressemblent pas à ma « base de donnée ».
        Un chien errant joue avec plusieurs brebis, la ce n’est pas le cas.
        Un chien errant consomme peu, la…..
        Donc comme tout bon citoyen, internet, et la, observatoire du loup!
        Ils me confirme que ce sont des prédations suspectes!
        Ça continue, l’ONCFS intervient, il faut savoir que sur la dernière attaque, dimanche dernier, on tombe d’accord sur un grand canidé, donc loup ou chien errant.
        L’ ONCFS conclue à un chien errant.

        Pourquoi je suis septique?
        J’ai eu depuis que je suis installé deux attaques de chiens reconnues.
        Et comme je l’explique ci dessus, cela ne ressemble pas à ce que je subis actuellement.
        Donc peut être un dingo, un chacal, ou un glouton, mais la, je l’espère, nous serons d’accord, ce n’est pas eux!

        L’oncfs, organe officiel, ne peut reconnaître un loup sans preuve, et là, nous tomberons tous d’accord.
        Mais le fait que le département de la vienne ait formé un technicien ONCFS à la prédation du loup ressemble quand même à un aveux quand à sa future arrivée.

        Donc il me semble que la théorie de observatoire du loup n’est pas si farfelue!!!!

        Pour conclure, notre intérêt à tous me semble d’être d’anticiper l’arrivée du loup.

        Pour les éleveurs, mise en place de moyens de protection efficace, pour vivre avec le loup;
        Ce qui évite des tirs de prélèvement,(dont les pro loup ne sont pas fan) sans efficacité, les éleveurs en voudront toujours plus, alors qu’ils existe des méthodes de protection, autre qui permettent la cohabitation.
        Pour les autorités, il me semble, mieux vaut prévenir que guérir!!!!!

        Bref, je suis victime d’un chien errant non identifié, qui pourrait être un loup, et j’espère que le jour ou le loup vas arriver(j’espère que l’on est d’accord la dessus), vous serez là pour venir dormir avec mes brebis, avec les chiens de protection que je met en place depuis maintenant trois ans,

        J’espère
        Avoir été assez Clair????
        Que mon orthographe tient la route?????
        Et surtout que vous me répondrez!!!!!
        Je n’ai pas été synthétique, j’en suis conscient et m’ en excuse!

        Antoine Laporte Many

        • bigue beer en mp svp

          bon soir a vous , Antoine Laporte Many je ne peux bien evidament vous le juré avec sertitude ! mais pour moi la photo de la brebie manger pare le ventre avec la pence eclaté ne resemble pas a une predation de loup , mais bien a des chiens ! le loup ne conssome pas l estoma des brebies nie des autres animaux ( cervidaes ou autres ) de plus le loup retourne la peau sur les pattes de sa prois ( on le dit en chaucette ) le loup conssome en regle general en une prise environ 6 a 9 kg de viande faite le calcul sur votre brebie il en reste combien a vue de nez pas grand chose sur une brebie comme vous elever elle paise combient 60 kg sur pieds ? sur ces 60 kg il reste combien de viande pur 25 environ ? donc il faudrait 6 loups pour manger cette brebie , a ce jour si dans votres regions il y a du loup ce serrat surement un ou des disperseurs ( individut repoussé par leurs meutes respective ) et a condition quiil trouve des compins loup ! a ma connaisence dans votres region pas de pressence permanete ou zpp ! donc un individu seul en recherche de territoir ! autre choses esque vos brebie sont en paque ? si oui le loup ne saute pas les clotures , toutes foi je peux me tromper et comme je peux comprendre votre inciétude

  • vous mettez beaucoup les chiens errant en avance conprep mis je suit formel cela peut exister sauf que du loups il va faloire en abattre plus que vous le pensee snon nous en seront pas mettre .
    l.hiver arrive ovins bovins cheval tout serat a l.abrit de ce sanginaire : alors nous nous apercevont que la faune sauvage va prendre un serieut coup donc REGULATION et vite avant beaucoup de gros probleme si vous en mettez pas il y en aurat moins alors vous aller pousser le monde a faire ce quil FAUT
    NETOYIAGEe

  • proposez une nouvelle version, elle sera publiée!

  • C’est un peu dommage que cet article soit si mal rédigé. Cela nuit à la bonne compréhension du texte.

Laisser un commentaire