Conflit d’intérêt! Saint-Colomban-des-Villards et Pierre Yves Bonnivard réinventent la traque du loup

A Saint-Colomban-des-Villards, le Maire Pierre Yves Bonnivard cultive le prosélytisme anti-loup auprès de ses concitoyens. Après avoir interdit, sur le territoire de la commune (afin de préserver les touristes paraît-il) la présence de chien de protection Patou, cet élu démagogue souhaite renforcer la protection des troupeaux en instituant la traque du canidé sauvage à grand renfort de chiens créancés! Il faut remarquer que le problème lié à la présence de Patou est directement en rapport avec l’irresponsabilité des éleveurs concernés sur le secteur, les morsures engendrés par un chien Patou de seulement 7 mois, à deux reprises en 2015, ont suffit à décrété l’interdiction des chiens de protection. Tout comme à Villars-de-Lans! Alors que l’année 2013 et l’année 2014 ce sont passées sans prédation du loup, sans morsures sur les randonneurs et touristes dont j’ai pu apprécier les écarts inadmissibles ( rando/moto trial en soirée, Patou nourri par les touristes, randonneur à la course sur les sentiers aux abords des troupeaux etc) en 2015, sans aucune réflexion Pierre Yves Bonnivard décide de supprimer un des moyens de protection efficace sur le secteur. En fin de saison 2015 les premiers écarts du loup ont eu lieu sur un troupeau ovin destiné (entre autre) à l’entretien des pistes de ski de la station. Depuis le canidé s’est installé en nombre! Et le maire souhaite instituer une traque du canidé sauvage!

 

Mais tout s’explique: MONSIEUR PIERRE YVES BONNIVARD, en affaire personnelle est exploitant agricole en activité depuis 13 ans.
Localisée à ST COLOMBAN DES VILLARDS (73130), elle est spécialisée dans le secteur d’activité de l’élevage d’ovins et de caprins. Faut-il croire que ce maire, élu, prend des décisions en rapport avec ses intérêts personnels? 

2 commentaires

  • Ce n’est pas un scoop, à de rares exceptions près les instances de consultation des préfets (chambre agriculture notamment) sont composées de personnes se disant défendre un intérêt général ou une profession mais l’expérience montre que ces personnes défendent avant tout leurs intérêts personnels. En outre l’administration et les préfets sont des fonctionnaires qui privilégient uniquement ce qui leur procure une carrière tranquille, propice à leur carrière et autres postes PIPE (pas d’initiative = pas d’emmerdement)… Le fonctionnement de la fonction publique entretient cette léthargie et cet oubli de , pourtant leur raison d’être, l’intérêt général. L’image du fonctionnaire faignant n’est pas lié à la profession, elle n’est issue que de ces catégories de fonctionnaires , dits A, incompétents et peureux …. on risque + à faire qu’à ne rien faire… pire: on est promu si on ne fait rien . Ce maire n’est qu’un parmi d’autres, certainement corrompu par ailleurs

  • beauvais brigitte

    scandaleux,honteux,quel égo surdimmensionné. Comment peut on etre Maire et agir qu’en pensant seulement à sa propre personne.Expliquez moi les roles des Maires…………………………………

Laisser un commentaire