L’Observatoire du Loup place le Tarn-et-Garonne et le Lot-et-Garonne sous surveillance à compter de ce jour.

Plusieurs flux de dispersion qui ont pour origine probable, les contrées de Bourgogne, du Limousin et des Cévennes ainsi que de la partie occidentale des Pyrénées présagent de fortes probabilités de dispersion sur ces deux départements.

Pour des raisons évidentes liées aux nombreux tirs de destruction du loup, dont les derniers, depuis janvier 2016, sont passés strictement sous silence, il n’est plus possible de situer précisément les individus ou les meutes présentes là ou l’Oncfs ne les aurait pas encore détecté!

Si vous disposez d’informations en rapport avec la présence du loup, n’hésitez pas à nous contacter. Confidentialité assurée!

VOIR LA CARTE DE DISPERSION –>

 

 

12 commentaires

  • la france donne des leçons à tout le monde en matière d’environnement alors que le pays est le troisième pays le plus pollué d’Europe et bientôt le premier pays pour la destruction d’espèces protégées, le lobby de la chasse et des éleveurs peux scrupuleux, des politiques qui organisent des chasses privés et qui clôturent les forêts autour de paris, aucun parc naturel sans chasse et une équipe d’écologiste politisées au gouvernement qui ne pensent cas leurs place!!!!!!!!

  • Il veul éradiquer tout les loup de france c’est ça ? pff

  • C’est une bonne question!

  • Depuis la parution de cet article, a-t-il été fait cas de loup en Tarn et Garonne? Je réside dans les avant-causses de cahors et je me pose pas mal de question notamment sur des « chants » entendus plusieurs fois et une silhouette étonnante aperçue dans les phares de la voiture entre Cahors et Lauzerte. Merci de votre réponse

    • Bonjour benoit ou avez vous entendu les chants ? dans quel secteur de cahors ? je m’interesse au loups et je constate que des changements s’operent dans le limousin, changements d’habitude et orientation des cervidés, dans certains endroit j’avais l’habitude de voir des cerfs depuis 10 ans et depuis cette hiver plus rien, je n’ai jamais vu ça auparavent.

  • pourquoi le loup s’en prend-il aux animaux domestiques en France ?
    tout simplement parce que l’homme a décidé de prendre la place du grand prédateur en éradiquant les populations de gibiers habituels du loup (sangliers, cerfs, chevreuils , chamois, …) pour des raisons diverses et variées.
    je reviens d’Italie, où le loup est protégé dans des grands parcs naturels (dans les Abruzzes) ; chaque troupeau est protégé par des patous , les populations de cervidés sont impressionnantes , et les carcasses de cerfs ne manquent pas dans ces grands espaces…
    si on laissait le loup (et le renard, et le lynx, …) faire son travail, les agriculteurs auraient moins à se plaindre des dégradations dans les cultures par les sangliers !
    même l’ONF cherche à éradiquer tout herbivore de ses forêts au titre de la rentabilité !
    c’est dire à quel point les Français préfèrent le fric à la nature ! ! !
    je suis dégouté par ce comportement, qui consiste à tirer sur tout ce qui bouge, comestible ou pas.
    VIVE LE LOUP ! ET M… AUX CHASSEURS !

  • Comment se fait il qu’en Espagne les 3000 loups ne posent pas de problème , comme en Italie , et qu’il y est une telle  » crise  » en France ? ? ? ? Quelque chose m’échappe . . . .

    • De fait, dans la presse italienne, ou espagnole, voire encore allemande, il est possible de trouver de nombreux articles décrivant, comme en France, trop souvent, les prédations du canidé sauvage sur les domestiques, de manière trop souvent partisane ou inexacte. Quoi qu’il en soit les niveaux de prédations sur les troupeaux sont sans communes mesures avec ce qui se passe coté français. La France détient le triste record de 4.5 victimes, en moyenne, par prédation du loup, loin devant l’Allemagne par exemple.

  • Il est quand même extrêmement étonnant que le loup qui est apparu en Allemagne depuis moitié moins de temps qu’en France (années 2000 en Allemagne, années 1990 en France) ait aujourd’hui une population équivalente dans ces deux pays.
    En fait cela confirme que le braconnage est énorme en France depuis l’arrivée du loup. L’ Allemagne, pays discipliné où on ne badine pas avec la loi et où la nature est respectée donne la preuve que nous devrions avoir près de 1000 loups actuellement en France si nous les avions protégés comme eux. Cette régulation « sauvage » tolérée en France et faussement combattue est une preuve de plus que la France devient de moins en moins un Etat de droit à cause de la décrédibilisation des politiques et des services régaliens à tous les niveaux. Comment pouvons nous être crédible pour imposer aux populations pauvres d’Afrique de respecter les éléphants qui vont aussi de gros dégâts sur leurs cultures ? L’Etat français en tolérant ce braconnage, se rend complice de tous les braconnages dans le monde qui sont en train de faire disparaître de nombreuses et belles espèces animales

    • Constat partagé même en tant qu’élever, c’est à l’état de faire respecter les lois mais c’est aussi à la société de définir combien de loups, d’attaques et de km de clôtures électrifiées subventionnées, sont supportables. Supportables humainement, économiquement, écologiquement; l’électrification en zones de plaine va faire disparaître des kms’de haies qui sont incompatibles avec une bonne électrification (malheureusement)
      Franck Duval, neuf attaques en Neuf semaines 35 ovins tués.

      • Malheureusement, vos impératifs ne sont pas définissables et pour cause, l »état n’est pas en mesure d’expliquer ce qui se passe sur le terrain, de manière totalement transparente. Comment définir des options, sans avoir l’ensemble des éléments nécessaires?

        Le déni du loup mène l’éleveur aux pertes, le loup au fusil et l’administration aux pires collusions, en pure perte…

    • Malheureusement, aucune étude sur le braconnage cryptique n’a été réalisée sur le sujet, et pour cause il serait vraisemblablement révélateur….

Laisser un commentaire