Comment devient-on berger ?

 » L’éleveur ovin de plaine doit pouvoir gagner son pain, sans préjudice, lié à la présence du loup, ce qui implique une totale transparence, afin que chacun soit informé en temps réel, de la présence du canidé, avérée ou probable. L’attentisme, en matière de mise en protection des troupeaux (spider 5 fils et chiens et présence d’un berger) se traduit systématiquement par des prélèvements de plus en plus nombreux.

Attendre que le louvetier, qui n’a jamais vu la queue d’un loup, fasse son oeuvre

est une erreur qui se paie au comptant. Vous trouvez ici 1 vidéo ( voir page ci-dessus)

qui explique, comment devient-on berger?

Et l’élevage du mouton en Aube, actuellement en présence du loup.

Laisser un commentaire