Situation du Massif Central, Lozère, Haute-Loire et Ardèche.

CONSTAT DE DOMMAGES / ANNÉE 2013

bilan au 30/09/13

(SOURCE DDT 07 et 48)

Ardèche : 19 brebis prélevées (provisoire)

Lozère :31 brebis prélevées et 36 blessées

Le point sur la Lozère, Haute-Loire et Ardèche :

Il existe 4 groupes distincts, dont deux meutes à fort effectif, au minimum. Les surfaces investies sont de 16 000 à 100 000 ha, suivant leur positionnement. Les quatre zones vitales sont en limite, les unes par rapport aux autres. Elles sont donc contiguës. Il est possible que des cohabitations provisoires aient lieu entre des effectifs de même parenté. En particulier au nord, en Lozère, Haute-Loire, voire Ardèche. Les zones vitales vont évoluer au cours de l’hiver 2013/2014.

Voir les cartes jointes en haut de la page.

Le développement actuel atteste que les effectifs sont présents depuis de nombreuses années, le braconnage cryptique a dispersé les effectifs, du sud vers le nord, vraisemblablement en 2012. C’est le braconnier qui a freiné le phénomène jusqu’à présent, mais les meutes en place se sont adaptées, à une pression de chasse importante.

En conséquence, 2014 s’annonce déjà comme un temps fort en terme de prédation sur l’ensemble du Massif Central. Nous estimons le nombre de canis lupus, actuellement présents, à une vingtaine d’individus. Les éleveurs qui ne seront pas protégés dès le début du printemps 2014, paieront le plus lourd tribu aux loups.

Il est possible que des dispersions aient lieu dans tous les départements limitrophes, dès le début de l’hiver 2013. Vers le nord, l’est et le sud, essentiellement

Laisser un commentaire